Kaboul et De Croo : un cruel sentiment d’impuissance

De plus en plus d’actions d’évacuation en dehors de la zone sécurisée
Article de Chris Snick dans le Nieuwsblad de ce jour.

Alors que notre pays – comme beaucoup d’autres – doit rester les bras croisés, alors que les gens ont du mal à se rendre à l’aéroport de Kaboul, les Américains, les Allemands et les Français ont déjà envoyé des troupes hors des murs de l’aéroport pour évacuer leurs compatriotes. Ce qui n’est pas une mince affaire. Même pour une distance d’à peine 200 mètres, les Américains ont dû déployer trois hélicoptères et des unités spéciales.

Le Premier ministre Alexander De Croo a souligné précédemment que la défense belge ne dispose pas des capacités nécessaires pour opérer en dehors de la zone de l’aéroport de Kaboul. D’autres pays occidentaux sont aux prises avec le même problème, ce qui rend très difficile l’évacuation de leurs compatriotes d’Afghanistan. Parce qu’ils ne peuvent pas entrer dans l’aéroport, ou n’osent tout simplement pas sortir dans la rue par peur des talibans.

Commentaire : c’est à se demander si l’État belge est encore capable de protéger ou d’aider sa population, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ses frontières… Apparemment, il n’y a que les  grandes nations qui peuvent le faire. Une synergie avec la France aurait sans doute été utile dans le cas précis.

[..]