Mai 08 2013

Le R.W.F. est le seul parti républicain en Wallonie et à Bruxelles

Dans une lettre ouverte au Prince Philippe sollicitée par l’hebdomadaire Knack auprès de tous les présidents flamands, Bart De Wever écrit : « Je ne suis pas un grand spécialiste de l’expression corporelle mais, lors d’apparitions publiques, votre attitude respire l’obligation ». « Ce que c’est d’ailleurs: une obligation. Indubitablement, vous traduirez: votre devoir. La meilleure des choses serait de vous libérer de ce devoir ».
M. De Wever juge hypocrite le discours de nombreux responsables politiques belges pour qui il y a des républicains dans tous les pays du monde, sauf en Belgique. Il aligne les reproches à l’égard d’une institution envers laquelle il n’éprouve aucune sympathie, pointant notamment les coûts d’entretien d’une famille supportés par la collectivité.  Et De Wever de poursuivre : « Le Roi joue toujours un rôle politique. J’ai pu le découvrir pendant les négociations de 2010 dans lesquelles votre père s’est impliqué en tant qu’appendice politique du PS et a collaboré activement à évincer la N-VA des discussions gouvernementales ».

Dans d’autres partis flamands, le ton est également critique.
Le président de Groen estime que Philippe ne doit pas se mêler de politique. « Reconnais-le, le pouvoir politique que tu reçois parce que tu es, par hasard, le fils de ton père, c’est quand même d’un autre temps », a lancé Wouter Van Besien.
« Ne serait-il pas temps d’en finir avec cette relique? »

Quant au président du CD&V, jadis le meilleur soutien de la couronne, Wouter Beke qualifie la monarchie d’ « anachronisme, un reste d’un temps depuis longtemps révolu lorsque le pouvoir se transmettait par héritage et non par des élections démocratiques ».
« Beaucoup ont tout de même le sentiment que la monarchie correspond bien à un pays aussi délicat que la Belgique. Mais ce sentiment n’existe que par la grâce d’une saine dose de réserve ».
« Au cours des dernières décennies, les Flamands ont souvent eu le sentiment que la Maison royale n’était pas vraiment la leur. Je sais bien qu’à l’instar du Roi, vous veillez minutieusement au bilinguisme dans tous les aspects de votre travail. Et, objectivement, il n’y a pas grand chose à vous reprocher. Mais la perception est tenace, vous devrez donc fournir des efforts supplémentaires ».

La présidente de l’Open Vld, Gwendolyn Rutten, se contente de demander au Prince Philippe de « se décoincer » (à l’image de la famille royale des Pays-Bas) : « Ne vous enfermez pas. Ne suivez pas simplement la tradition mais sortez de ce carcan. Suivez vos sentiments et apprenez à nous connaître le mieux possible ».

Le président du SP.a n’a pas voulu se prêter au jeu, mais nous reviendrons bientôt sur ces sociaux-royalistes…
Du côté francophone, tout les partis se sont crus obligés de renouveler leur allégeance au trône.
Sauf le R.W.F.
Autant dire que pour le MR-PS-CDH-ECOLO-RTBF, les républicains n’existent tout simplement pas !

Source : Knack du 8 mai 2013