Oct 17 2013

Kris Peeters et Bart De Wever : deux larrons en foire !

L’actualité est souvent cruelle pour l’État belge et le Marquis di Rupo (l’homme fort d’un grand parti mérite bien une particule) : il suffit d’ouvrir une quelconque feuille de chou pour comprendre que les mauvaises nouvelles concernant l’État belge en déliquescence affluent de partout.
En 1991, une directive européenne impose aux États membres de traiter les eaux sales de leurs agglomérations de plus de 10.000 habitants.
Depuis 2011, la Flandre est en ordre. Bruxelles a suivi puis la Wallonie, cette année. Hors délais selon la brillante Commission européenne.
D’où une amende de 10 millions d’euros à charge de l’État belge.

Des discussions devraient débuter prochainement entre les trois régions afin de déterminer la part financière de l’amende qui sera prise en charge par chacune d’elles.
Mais Kris Peeters, un Dewever en plus subtil parce qu’il avance plus ou moins masqué selon les circonstances, a estimé que la Flandre était en ordre dans ce dossier : « Nous ne nous sentons pas directement appelés à contribuer. »
Le secrétaire d’État à l’Environnement Melchior Wathelet a jugé « surréaliste » qu’une Région – la Flandre – demande au gouvernement fédéral d’élaborer un règlement pour le paiement de l’amende « eaux usées » infligée par l’Europe dans une matière « purement régionale ». Comme quoi le Belgium semble devenir un fameux casse-tête chinois.

En conclusion, le franc ou l’euro semble enfin tomber pour le naïf Melchior Wathelet : il s’étonne d’entendre la N-VA souhaiter que les Régions assument elles-mêmes leurs responsabilités directement vis-à-vis de l’Europe. « Seuls des États membres indépendants peuvent faire cela ; je constate que la N-VA reconnaît clairement qu’elle est pour une Flandre indépendante. »
Belle découverte, cher Melchior !
Le pauvre Melchior semble oublier que Kris Peeters pense exactement la même chose que Bart De Wever dans de très nombreux domaines…
Que la N-VA paraisse baisser dans certains sondages n’a donc aucune valeur politique à l’heure actuelle.

Source : RTBF

Le patronat flamand pour une 7ème réforme : le sacrement des malades pour l’Etat belge ?