Verhofstadt ou « l’idiot utile » toute l’année

Grâce à l’ancien Premier ministre Guy Verhofstadt (VLD) qui s’ennuie visiblement dans les ors et les fastes du Parlement européen, le brûlot communautaire aura été alimenté jusqu’au 31 décembre, dernier jour de l’année 2012 qui a vu le triomphe du nationalisme flamand et la prise d’Anvers par la N-VA, la capitale intellectuelle et le poumon économique de la Flandre millénaire.

Verhofstadt prétend sans rire que l’électorat de la N-VA ne serait pas au courant des visées indépendantistes ou autonomistes du parti auquel il accorde toujours plus massivement son soutien. Et l’ancien Premier ministre d’y aller d’une tirade des plus ridicules : « Si le président de la N-VA veut supprimer la Belgique, il doit le dire et demander l’avis des électeurs. Or, il se garde de faire campagne sur l’indépendance de la Flandre. On ne peut pas, en stoemelings (note : mot bruxellois qui signifie « à la dérobée ») priver les électeurs de leur pays, de leur démocratie, de leur Constitution et de leur chef d’État (sic). Si c’est cela qu’on veut, il faut (…) avoir le courage de le dire. Il faut appeler les citoyens à rejeter la Belgique », estime le député européen du haut de son sofa du Caprice des Dieux, le surnom du dispendieux Parlement européen.

Conclusion du R.W.F. : pourquoi De Wever ferait-il campagne sur le thème de l’indépendance de la Flandre alors que son souhait primordial consiste à former deux États souverains (Flandre et Wallonie) dans une Confédération belge où la Flandre donnerait le ton et contrôlerait Bruxelles ? Une fois ce stade atteint, De Wever avisera la suite des opérations.

Comme quoi, jusqu’au dernier jour de 2012, un homme d’État (?) flamand aura joué le rôle de « l’idiot utile » en stigmatisant le président de la N-VA. Merci à toi, Verhofstadt.
On s’embrassera sous le gui en pensant à tes cris de pythie…

L’article complet de La Libre

Près d’un millier de réactions sur le site du Standaard dont une majorité négative à l’égard de Verhofstadt !
Même un 31 décembre, l’opinion flamande reste mobilisée…

Di Rupo critiqué par sa Chef de Cabinet !