Mar 07 2020

Maggie De Block et le connarovirus

Le Centre National de Référence (CNR) de l’UZ Leuven est contraint d’utiliser un système de triage pour déterminer les priorités parmi les demandes de tests au coronavirus en raison de problèmes d’approvisionnement en réactifs ! Ceux-ci permettent de détecter l’infection.
« Le CNR fait de son mieux pour communiquer les résultats de tous les échantillons dans le meilleur des délais. »
Moins de dépistages entraîne de facto moins de cas de coronavirus dépistés.
Les chiffres belges ne sont dès lors plus fiables.
Il faut également pointer du doigt un délai d’attente prolongé des résultats de la part des patients. C’est ainsi qu’un malade attend depuis six jours le résultat de son test de dépistage…
Enfin, les généralistes francophones seraient moins bien fournis en matériel que leurs homologues flamands !
Sans jouer à la guerre des chiffes dans des circonstances aussi inquiétantes, force est de constater que le nombre de cas en Belgique a dépassé en quelques jours celui de la France. 169 en Belgique pour 716 cas en France (le prorata est de 1 x 6 en tenant compte du chiffre de la population). Ces chiffres semblent prouver que la crise est plutôt mal gérée dans une Belgique écartelée entre ses huit ministres de la Santé dont la très limitée Maggie De Block. Ne parlons pas de Christie Morreale, ministre de la Santé en Wallonie, une créature de Di Rupo.
Le R.W.F. est d’avis qu’une Wallonie française signifiera une refédéralisation radicale : un seul ministre de la Santé pour un Etat.
Cette refédéralisation est évidemment impossible chez nous, d’autant plus que le CD&V exige désormais la régionalisation des soins de santé en échange de son entrée dans un hypothétique gouvernement.

Les huit ministres de la Santé publique sont :

  • Maggie De Block – État fédéral
  • Wouter Beke – Flandre
  • Christie Morreale – Wallonie
  • Valérie Glatigny – Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Bénédicte Linard – Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Alain Marron – Commission communautaire commune et Commission communautaire française
  • Elke Van den Brandt – Commission communautaire commune et Commission communautaire flamande
  • Antonios Antoniadis – Communauté germanophone