Août 07 2019

Eco(lol) gogos

Alors que toute la Flandre s’attendait à un soutien du SP.A ou du CD&V pour former un gouvernement régional sous la houlette du « kerel » Bart, les écolos flamands de Groen ont créé la surprise en tendant la main à la N-VA malgré le fait que ce parti a longuement discuté avec le Vlaams Belang dans la même perspective.
Ce serait bien si le gouvernement comptait un vainqueur, peu importe sa taille, dans ses rangs, a expliqué mardi Björn Rzoska, chef du groupe Groen au Parlement flamand.
Nous voulons aller à la table des négociations mais nous ne l’avons peut-être parfois pas dit assez clairement. (sic)
Le R.W.F. a toujours insisté sur le fait que le parti écologiste flamand comptait de nombreux autonomistes en ses rangs, voire des séparatistes pur jus. Comme l’ancien député européen Bart Staes.

N’a-t-il pas déclaré un jour : « Je suis un flamingant progressiste. Je n’ai aucun problème avec mon identité flamande. Je ne me sens pas belge. » (magazine Meervoud fin 2007).

Dans cet entretien, il se disait également favorable à la scission de la sécurité sociale tout en citant des noms ou des fonctions de mandataires Groen qui partageaient son analyse.

Il démontrait ainsi qu’il n’est pas le seul à être un bon Flamand au sein des Verts du nord.

Soulignons dans ce contexte la naïveté sans égal d’Ecolol !

Source : Het Laatste Nieuws et De Morgen

Les séparatistes et confédéralistes de gauche en Flandre