Août 07 2014

La France veut défendre le pluralisme religieux (et la laïcité) en Irak

Malgré ce qu’il faut bien appeler des erreurs tactiques du Quai d’Orsay (intervention en Libye et velléité de s’immiscer dans le conflit syrien), François Hollande a demandé officiellement une réunion d’urgence du Conseil de sécurité « pour contrer la menace terroriste en Irak et pour apporter aide et protection aux populations menacées ».
Le président François Hollande a confirmé « la disponibilité de la France à apporter un soutien aux forces engagées dans ce combat », dans lequel les Kurdes sont en première ligne. « La persécution par ce groupe terroriste, (note : l’Armée islamique en Irak et au Levant) des minorités religieuses, notamment Chrétiens et Yazidis, constitue un crime d’une extrême gravité », affirme l’Élysée dans un communiqué.
Comme pour le Mali, la France joue ici le rôle international, humaniste et humanitaire que l’on attend d’elle.

Source : La Libre