Jan 18 2012

Le drame de Buizingen jugé avant… 2020

Coup sur coup, deux affaires qui ont marqué les esprits nous rappellent la cruelle inefficacité ou passivité de la Belgique en matière de Justice.
Aujourd’hui, les familles de l’accident ferroviaire de Buizingen, qui a coûté la vie à 19 personnes et blessé 125 personnes, ont été invitées à une séance « d’information ». Les autorités leur ont annoncé sans rire que le procès devrait avoir lieu avant 2020 pour éviter la prescription.
Le même jour, l’enquêteur Eddy Vos a jeté l’éponge et regagné ses pénates : il ne croit plus au dénouement de l’affaire des Tueurs du Brabant wallon. Cette série d’opérations quasi militaires a fait 28 morts entre 1982 et 1985. Il nous semble que la solution se trouve pourtant dans l’excellent livre de Guy Bouten (Ed. De l’Arbre). Derrière les Tueurs, le Gladio, un noyau dur au sein de la gendarmerie qui mise sur la stratégie de la tension, ou un Stay Behind devenu incontrôlable.
Rappelons qu’un des « témoins » essentiels de l’affaire, un bûcheron chevronné, a eu la mauvaise idée de scier un arbre qui lui est retombé sur le crâne quelque part dans le sud de la France.
Il s’appelait Madani Bouhouche
Conclusion : quand on ne veut pas conclure, on ne trouve pas de conclusion.
C’est plus simple pour tout le monde et ça n’embête personne… Hormis, bien sûr, les familles des victimes.
Et la presse a moins de travail d’investigation sur la planche.