Un député bougmestre PS du Hainaut touche le fond

La Fédération PS du Hainaut (occidental) a encore fait parler d’elle.
Au R.W.F., nous ne sommes pas puritains. Mais il convient de se demander si c’est bien le rôle d’un député bourgmestre wallon de se prendre pour un chanteur de Club Med et d’effectuer un effeuillage à l’occasion de la présentation des voeux de Nouvel An.
Le PS avait déjà le pathétique Michel Daerden (You Tube et le Ministre des Pensions : à partir de 3 mn 50) qui a beaucoup contribué, souvent involontairement mais trop souvent avec la complaisance de nos médias, à dégrader l’image de l’homme politique wallon dans le monde entier.
Désormais, il y a Daniel Senesael, député wallon et bourgmestre d’Estaimpuis, qui fait le buzz, et de la plus mauvaise manière qui soit.
Nul doute qu’Elio Di Rupo trouvera le temps nécessaire, entre deux mandats, pour mettre de l’ordre dans son auberge hennuyère.
Plus largement, il est de notre devoir citoyen, ne fût-ce que pour l’avenir de nos enfants, de nous battre chaque jour pour éviter à tout prix la mise en oeuvre d’une Wallonie indépendante qui rappellerait l’ère des petites républiques « fédérées » de l’ex-Union Soviétique ou qui serait une sorte de Belgarie socialiste.
Cet Etat confetti phagocyté par un PS intouchable serait immédiatement la risée du monde entier et un oiseau pour le chat des milieux financiers.
Cette semaine, le R.W.F. réagira par rapport au néo-régionalisme wallon avec des arguments politiques plutôt que de pitoyables faits divers…