Jan 13 2014

Maingain ou le lobby des Flamands dans les Ardennes

Dans une interview accordée au Knack de cette semaine, Olivier Maingain, président du FDF, a cru intelligent de lâcher une vanne en faveur de ses « beste vrienden », des Flamands, qui n’en demandaient pas tant. Un rare exemple de servilité volontaire compte tenu du fait que les francophones de Flandre n’obtiendront plus jamais la moindre facilité linguistique en région flamande et dans la périphérie de Bruxelles :
Dixit olibrius Maingain :
« Dans ma commune, je suis un exemple de tolérance envers la communauté flamande qui y est représentée. Je suis pour le respect des minorités. Je pense ainsi que les Flamands, établis en Wallonie, devraient pouvoir y développer leur culture et obtenir leurs papiers en néerlandais. Je suis le premier à les soutenir dans ces demandes. »
A part ça, Damien Thiéry est considéré comme un traître par le satrape de Woluwe-Saint-Lambert…
C’est au contraire un sage. Le virage à 180°, c’est le président à vie du FDF qui est occupé à le faire !
Autant dire que M. Maingain n’est pas le bienvenu en Wallonie, lui qui déroule le tapis rouge devant les Flamands, dont une partie non négligeable se comporte en zone conquise dans les Ardennes.

Une échevine de Linkebeek quitte également le FDF