Nov 23 2013

Michel Draguet : fautes à répétition

Le musée des Beaux-Arts, fleuron d’un État belge en voie d’évaporation, s’est rendu ridicule aux yeux des amateurs d’art et des collectionneurs du monde entier. L’exposition d’envergure internationale, consacrée à l’héritage bruxellois du Primitif prétendument flamand, le Tournaisien Rogier van der Weyden (Roger de la Pasture, de son nom de naissance, a vécu très longtemps à Tournai, une ville franco-picarde à l’époque), qui avait demandé quatre années de travail, avec des tableaux venus de tous les coins de la planète, doit « précipitamment et définitivement fermer ses portes », selon La Libre de ce week-end. L’exposition était prévue jusqu’au 26 janvier 2014 !
À cause des risques d’humidité causés par un chantier en cours (le Musée Fin de siècle). « Il y eut alors des infiltrations d’eau dont on s’est rendu compte par des goutte-à-goutte tombant en pleine exposition. (sic) », ajoute sans rire La Libre.
Après un tel scandale, on se doute que les candidats prêteurs au Musée des Beaux-Arts ne se bousculeront plus au portillon.
La Libre rappelle que ce n’est pas la première déconvenue que subit le Musée de la rue de la Régence : « On se souvient qu’il y eut une panne non décelée de la climatisation dans les réserves et qu’il y a eu des dégâts (limités). On se souvient aussi de plusieurs expositions programmées aux Beaux-Arts et au Cinquantenaire et qui durent être annulées (le surréalisme venu de la Fondation Beyeler, les cent ans de la maison Stoclet-Hoffmann-Klimt, etc.) »
On le voit, l’État belge est de moins en moins capable de garantir la tenue d’une exposition de peinture d’envergure internationale.
Pour l’anecdote qui n’en est pas une : l’actuel directeur du Musée des Beaux-Arts, Michel Draguet, a saucissonné les collections de la rue de la Régence. Il y a déjà un Musée Magritte payant et le 5 décembre il y aura un Musée Fin de siècle. Les collections générales sont également payantes.
Ce qui fait que le Musée des Beaux-Arts est globalement devenu plus cher… que des musées bien plus connus dans le monde !
Bravo, Monsieur Draguet ! Qu’attendez-vous pour vous faire oublier sous d’autres cieux ?

La saga Draguet

La RTBF également ridicule : merci Monsieur Philippot !