Oct 17 2013

Monsieur Tout-va-bien se moque de l’avenir de nos pensions

Les réserves du Fonds de vieillissement ne totalisent que 14 milliards d’euros, alors que le surcoût des pensions résultant du vieillissement de la population s’élèvera à 304 milliards d’euros à l’horizon 2060.
Avec les réserves actuelles dont il dispose, le gouvernement a de quoi tenir jusqu’en 2018.
Le Fonds de vieillissement, créée en 2001, disposait fin 2012 de 14,1 milliards d’euros. Alimenté à la base par des bonis budgétaires occasionnels, le Fonds devait être financé, à partir de 2007, à raison de 0,3% du PIB par an, et s’établir à 1,2% du PIB en 2012.
Or, dans les faits, on a très vite cessé d’alimenter le Fonds, faute de volonté politique essentiellement, révèle L’Echo.
L’Etat belge est l’un des pays de l’Union européenne le moins bien préparé au vieillissement de sa population.
Il est vrai que le Président Di Rupo avait naguère désigné feu Michel Daerden comme Ministre des Pensions pour gérer cet épineux dossier. Avec le résultat que l’on connaît aujourd’hui et qui ne lui est d’ailleurs pas complètement imputable puisque l’Etat belge se moque de l’avenir de nos pensions depuis une décennie.
« La Belgique n’est pas correctement préparée pour affronter le défi du vieillissement au plan budgétaire », telle est la conclusion du consultant Bruno Colmant.

Source : L’Echo

Photo : Michel Daerden, ancien Ministre des Pensions