Août 13 2013

Sale temps pour le CD&V…

Yves Leterme sollicité par son parti pour tirer la liste en Flandre occidentale ou ailleurs a décliné l’offre : il n’en a ni l’envie ni l’ambition (sic). Il est vrai qu’il se contenterait désormais de conserver sans coup férir son poste de vice-président de l’OCDE.
Herman Van Rompuy a également refusé de conduire la liste européenne du CD&V, malgré les demandes pressantes du parti. Officiellement, ses fonctions européennes l’accapareraient complètement ; officieusement, il ne tient pas à terminer sa carrière politique sur une défaite face à la N-VA.
Pieter De Crem, le Ministre de la Défense « du Bénélux », vise le secrétariat général de l’OTAN. Autant dire qu’il se cherche une porte de sortie par rapport au marécage belge… Rik Torfs, le populaire candidat d’ouverture du CD&V, s’est retiré de la politique pour devenir recteur de la KUL (Université catholique de Louvain).

Enfin, il n’y aura pas de diva du CD&V à l’émission de Vier (VRT) intitulée De sliemste mens ter wereld : Kris Peeters a refusé l’offre de la télévision flamande. La chaîne a répliqué que ce serait Kris Peeters ou aucun représentant du CD&V du tout. Cette émission très prisée en Flandre avait permis à Bart De Wever de devenir un personnage extrêmement populaire au Nord du pays.
Encore une occasion manquée pour le CD&V de se rendre un peu moins impopulaire en Flandre.