Les 10 commandements du Très Sage Albert II

1. Le roi abdique en raison de son âge et de son état de santé (Delphine, Fabiola et Laurent ne sont généralement pas cités).
2. Le 21 juillet sera non seulement la fête de tous les Belges mais aussi la fête des 20 ans de règne d’Albert et celle de l’intronisation de Philippe. Une Grande fête où tout le monde sera enthousiaste et content ! Le pays des bisounours en somme…
3. La fonction royale doit être modernisée : cet argument tombe à pic pour tenter de faire passer une monarchie ringarde pour moderne.
4. Le prince Philippe est bien préparé. Il l’a prouvé ces derniers mois. Contents de l’apprendre, cela ne nous avait pas frappés.
5. Les nouveaux rois ont toujours été critiqués a priori mais l’Histoire a montré qu’ils se révélaient souvent de grands hommes dans l’exercice de leurs fonctions (curieux, on n’évoque pas Léopold III et la Question Royale).
6. Le roi est le ciment de la nation, Philippe le deviendra lui aussi. En 2014, il saura trouver les mots pour stabiliser le pays (stabiliser, stabiliser, toujours ce mot !)
7. Personne n’était au courant de cette abdication : faux ! la présentatrice du JT a prouvé que Di Rupo le savait depuis longtemps, mais les dirigeants du R.W.F. aussi (cf. notre allusion de l’article du 2 juillet, la veille de l’annonce de l’abdication).
8. C’est un excellent moment pour abdiquer, en raison de la paix communautaire retrouvée et du succès des Diables rouges.
9. C’est grâce au roi que nous sommes sortis de crise et non la décision des francophones de capituler sur BHV, la réforme de l’Etat, la loi de financement, etc.
10. La Belgique est éternelle et indivisible. Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le roi n’est pas le ciment de l’Etat belge

Photo : manchette du Groupe Sud Presse du 5 juillet

Texte d’après Pascal P.

Pas de majorité en Flandre pour Philippe