Avr 10 2013

Pour un Mediapart wallon au grand large

Avec une rare indécence, les médias et la classe politique francophones tentent de se poser en modèles de vertu par rapport à la France.
Que l’on sache, le « PS des affaires » de M. Di Rupo n’a jamais exclu aucun « parvenu », même poursuivi, inculpé ou condamné.
Les Van Cauwenberghe et sa bande carolo ou les forbans Donfut et Daerden continuent à parader dans les hautes sphères du PS ou de ses satellites (USC, Intercommunales, etc.)
Le ministre Cahuzac a quant à lui été exclu du PS sur le simple constat qu’il avait manqué aux valeurs républicaines, puisque son compte à l’étranger ne constitue pas à l’heure actuelle une infraction en soi.

Au pays des affaires étouffées d’une main de velours (Tueries du Brabant, Dutroux, pédophilie à grande échelle au sein de l’Église, etc.), il est plus qu’urgent de voir se développer un Médiapart wallon indépendant pour contrecarrer des médias qui ne ratent jamais une occasion de s’autocensurer.
Nul doute qu’en six mois, un certain système politico-mafieux wallon s’effondrerait…

Conclusion du R.W.F. : saluons la vigueur du débat et de la contestation démocratiques en France !

Un compte de Dutroux au Luxembourg jamais élucidé : des versements jusqu’à 100.000 euros

Pour un Mediapart wallon