Avr 09 2013

Aménagement du territoire : Magnette prône le modèle français !

Paul Magnette a reçu le rapport de Bruno Colmant sur l’aménagement du territoire.
Celui-ci démontre que la Wallonie est un gruyère économique dans ce secteur particulièrement important pour le développement de notre Région.
En cause, l’absence de lien entre la politique d’aménagement du territoire et le développement régional. Il est même question d’un désastre !
Le dossier invoque comme exemple la DATAR française (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité territoriale). Elle permettrait une plus grande coopération entre les différents ministères ainsi qu’un pilotage de projets nationaux et un suivi des projets locaux. Le ministre du redéploiement industriel, Arnaud Montebourg, a récemment lancé un programme ambitieux visant à relocaliser l’activité industrielle de 300 entreprises.

Interrogé sur le sujet, Paul Magnette n’hésite pas à prendre la France comme exemple. Comme quoi, tout être humain peut dépasser ses préjugés dans la vie :
« Lorsque j’étais ministre wallon, j’avais déjà affirmé que la Wallonie manquait d’un outil d’analyse, comme le Datar en France (créé en 1963). A l’époque, nous essayions d’ancrer l’action sociale dans une logique territoriale en tenant compte des indices santé par bassin de vie. Mais si nous disposons en Wallonie de beaucoup de données statistiques, il manque clairement une instance qui les analyse et en tire des conclusions prospectives. »
Cette instance, selon le Président du PS, c’est l’une des clés du redéveloppement d’une Région.
« J’ai été frappé par l’importance du travail de la Datar dans une région de vieilles industries comme le Nord Pas-de-Calais. C’est suite à cela qu’ont été prises des option stratégiques comme la création des pôles métropolitains, le TGV Nord, Eurallile…
Chez nous, un organisme comme l’IWEPS (Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique) pourrait jouer ce rôle. »

Conclusion du R.W.F. : cela fait des décennies que le PS est au pouvoir en Wallonie et voilà qu’un de ses présidents pense seulement au modèle français en vigueur depuis 1963 !

Source : Le Vif – 5 avril 2012