Après l’armée et la SNCB, la Justice !

Après l’armée en voie de néerlandisation (de nombreuses casernes ont été fermées en Wallonie) et la SNCB qui tourne résolument le dos à notre Région en matière d’investissements, voici que des palais de justice tombent en ruine chez nous !
« Il y a une marche en avant pour les dossiers du Nord, ça suffit », disent d’une même voix les bourgmestres de Namur et Dinant, Maxime Prévost et Richard Fournaux, excédés par la situation calamiteuse de ces bâtiments. Ils déplorent une injustice flagrante de traitement entre le Nord et le Sud du pays.
Tournai, et bien d’autres palais de Justice wallons, se trouvent dans le même cas. Si le bâtiment tombe en ruine il est loin d’être le seul. A Namur et Dinant, cela fait trente ans qu’on attend que l’Etat entreprenne des travaux de réfection. La Régie des Bâtiments promet des budgets, il a même été décidé en 2005 de construire de nouveaux palais de justice dans ces deux villes, mais la situation ne change pas.
Les deux bourgmestres, pourtant peu suspects de radicalisme communautaire, ne sont pas loin de penser que l’Etat belge aux mains des Flamands se moquent d’eux comme de leur premier lion noir sur fond jaune.
« Concrètement, on joue avec nos pieds et je constate que pour certains investissements dans d’autres villes, il y a moins de problèmes budgétaires », a précisé Richard Fournaux.
« 280 millions d’euros pour refaire le palais de justice d’Anvers, les deux palais de justice de Namur et Dinant, à eux deux, consommeraient la moitié de cette somme. »

« A un moment donné, on ne veut pas considérer qu’il y a une marche en avant ininterrompue pour les dossiers du nord, alors qu’en Wallonie il sera temps de voir quand le fédéral débloquera des moyens. »
« Ça suffit », a conclu Maxime Prévost.

Source : Bel RTL

Photo : le fabuleux Palais de Justice d’Anvers