Mar 02 2013

Les TEC au bord de la faillite

Une information confidentielle du groupe Sud Presse passée inaperçue le mercredi 27 février.
La société des TEC serait au bord de la faillite.
En cause, le gel de la dotation décidée par le Ministre Antoine (toujours lui !) en 2009.
Selon le quotidien, « pour éviter la faillite pure et simple (sic), les TEC vont être obligés de revoir leur offre à la baisse.
Concrètement, cela signifie supprimer des lignes, limiter le nombre de fréquence de certains bus, ne plus offrir systématiquement des services au petit matin, tard le soir, le week-end. Sans parler des pertes d’emplois qui vont toucher les emplois précaires. »
Dans le Hainaut, une partie de la société sera donnée au secteur privé.
Le R.W.F. pointe deux erreurs liées à la malgouvernance wallonne :
– ne pas avoir unifié les directions sous-régionales des TEC comme c’est le cas en Flandre ;
– avoir favorisé une armée mexicaine de directeurs superflus (le fameux camembert de la Région wallonne).

En attendant, c’est le personnel et la population qui vont payer l’addition, le tout dans la foulée de la désertification du rail wallon voulue par la Flandre.
Avec l’état des routes déplorables, on peut dire que la Région wallonne autonome ne tiendra pas la route…

Trouvé sur la toile d’un citoyen : l’extrême politisation des TEC

Bien trop d’administrateurs aux TEC par rapport à la Flandre !