Nov 25 2012

Catalogne : le vote indépendantiste renforcé !

Selon les résultats définitifs des élections en Catalogne, la coalition nationaliste CiU du président de la région Artur Mas conserve 50 sièges, mais il enregistre une baisse de 12  sièges.
Tandis que la gauche indépendantiste connaît une forte poussée : l’ERC obtient 21 sièges (contre 10 en 2010). Un autre parti, CUP, de la même tendance de gauche entre au Parlement pour la première fois avec trois députés.
Il s’agirait donc d’un virage à gauche du courant indépendantiste des suites de la crise économique espagnole.
Le président actuel du Parlement catalan a confirmé qu’il organiserait dans les meilleurs délais un référendum sur l’avenir de son pays.
Voici qui devrait décomplexer la Flandre de Bart De Wever, toujours largement en tête et aussi populaire selon le dernier sondage du Soir.
Pour l’anecdote comique, en cas d’indépendance, le FC Barcelone n’évacue pas la possibilité d’évoluer en Ligue française, le championnat catalan étant trop chiche !

Conclusion : tous ceux qui ont rêvé d’une Europe autocratique allant de l’Atlantique à la Russie, sans se soucier de l’avis des peuples et en brûlant les feux rouges, se sont toujours cassés la figure…

Note : la presse « belge » unie dans la désinformation parvient à prétendre qu’il s’agit d’une défaite pour l’indépendantisme catalan, alors que trois partis séparatistes obtiennent une majorité de sièges : au moins 74 sur 135. Un bon politologue dira qu’il s’agit d’un simple basculement à gauche d’un mouvement qui a un objectif en commun : un Etat souverain catalan.

Pour Laborderie, membre de Bplus, partisan du confédéralisme (le fédéraliseme des cons), tout va bien jusqu’à aujourd’hui !