Juin 03 2012

La Wallonie ? Une Italie sans opération « Mains propres »

Nous vous parlions récemment des liens supposés de Mario et Franco Di Rupo avec la mafia (voir les deux précédents articles). Ce dossier n’implique évidemment pas de facto que le Premier ministre Elio Di Rupo soit associé aux opérations douteuses de ses frères.
Mais ceux qui connaissent les moyens de pression dont dispose la mafia reconnaitront tout de même qu’il s’agit d’un dossier plutot ennuyeux pour un chef de gouvernement.
Ainsi, à la page 31 du livre de Freddy De Pauw, journaliste du Standaard, La mafia en Belgique, on peut lire textuellement :
« Les chefs mafieux pouvaient compter fermement sur Franco Di Rupo, le frère du mandatore du PS ».
Dans un article pertinent, Lieven De Winter avait montré en 1995 les mécanismes et les moyens d’action de la mafia en Wallonie.
Voici le lien :

Particratie : le mal belgo-italien – Le Soir, 3 novembre 1995

En 2001, le PS de Di Rupo est le seul parti opposé à une loi des « repentis » à l’italienne…

L’opération « Mains propres » en Italie