Mai 31 2012

Mario Di Rupo et son frère Franco…

L’affaire n’est sans doute pas très sérieuse puisque la presse francophone n’en siffle mot.
Deux des frères de Di Rupo, Mario et Franco, celui qui a déjà été inquiété par la Justice, sont cités au Tribunal correctionnel de… Mons.
Rien d’important : il ne s’agit que de faux-monnayage.
« Mercredi, l’avocat du cerveau présumé du trafic a souligné que Mario Di Rupo louait depuis dix ans le hangar de Piéton où était entreposée l’une des presses »
Le bon Mario n’était évidemment pas au courant de la finalité de sa presse à fausse-monnaie et le juge « montois », notons-le- bien, n’a pas pu établir de preuve matérielle. Le malheureux !
Tout va bien dans le meilleur des mondes.
Mario n’est pas le frère de Rachida Dati. La presse francophone belge n’est pas non plus la presse française.
Dormez, braves gens.
Franco-Mario, Franco-Mario, Franco-Mario : à répéter trois fois avant de dormir.

L’article du Vif contrôlé par un groupe flamand, un article d’une presse libre par rapport au PS wallon

Le Soir en a parlé…