Mai 19 2012

Buizingen = Godinne : incurie des dirigeants de la SNCB !

Certains médias ont bien essayé de détourner l’attention sur les Français en évoquant une hypothétique erreur d’appréciation de leur part de la quantité de produits toxiques contenus dans le wagon qui est entré en collision à hauteur de Godinne avec un autre train de marchandise au début de la semaine.
Malheureusement, la faute principale est une fois de plus imputable à la SNCB.

En effet, selon L’Echo, citant « une source interne du groupe SNCB » qui a pu entendre un enregistrement de la voix du conducteur du premier train juste avant la collision, un feu de signalisation serait resté au vert alors que le feu suivant était rouge. Normalement, le feu qui précède le feu rouge aurait dû être jaune afin de préparer le conducteur au freinage.
Sur cette même ligne, de nombreux incidents liés aux feux de signalisation se sont produits ces derniers temps.
Et dire que l’enquête concernant le drame de Buizingen (février 2010) avance à pas d’escargot !

300 habitants de Godinne qui ont été évacués durant plusieurs jours se souviendront longtemps de l’incurie des dirigeants de la SNCB.
Apparemment inamovibles et intouchables, malgré leurs fautes répétitives…