Avr 12 2012

Le Wallon paie trop cher son propre… or bleu !

Entre 2005 et 2010, le prix moyen de l’eau en Wallonie a augmenté de 50%, ressort-il jeudi du rapport 2011 édité par l’Union professionnelle des opérateurs publics du cycle de l’eau en Wallonie, Aquawal.

La Wallonie qui passe pour être un réservoir d’or bleu en Europe occidentale se situe derrière la France en matière de tarification. L’augmentation de celle-ci est particulièrement inquiétante en Belgique.
Une des explications ? La société Vivaqua se référant à des contrats conclus au 19ème siècle exploite  de nombreux captages d’eau wallons sans devoir rendre de compte à qui que ce soit.
Un des problèmes ? Elle revendrait l’eau moins chère aux Flamands qu’aux Wallons.
Soit dit en passant, il s’agit d’un bel exemple de transferts du Sud vers le Nord !

La France, quant à elle, avec un prix de l’eau et de l’assainissement à 3,01 € TTC par m3, permet à ses citoyens de faire partie de ceux qui paient le moins cher leur eau au sein de l’Union européenne
Une étude menée par NUS Consulting, qui compare le prix de l’eau au 1er janvier 2008 dans les cinq plus grandes villes de dix pays membres de l’U.E., montre en effet que la France se situe 13 % sous la moyenne des prix européens.
Au classement final, elle y occupe la 5ème place derrière la Finlande, la Suède, l’Espagne et l’Italie.

L’eau wallonne : le pays de « cocagne » de M. Di Rupo et la cruauté des chiffres

Source : chiffres officiel 2008

L’or bleu wallon pompé indument ?

France-Belgique : pas encore de quoi faire le plein en France mais…

Disparition de l’Euro : la Belgique en ligne de mire après les « Pigs »