N-VA et Belang : majorité en sièges à Anvers (sondage)

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, et sa N-VA se situent de la tête et des épaules au-dessus des autres partis. Le parti ne paie pas le prix de presque neuf ans de gouvernement d’Anvers. Le perdant notable reste le parti d’opposition Groen.

C’est ce qui ressort d’un sondage politique réalisé par iVox auprès de mille Anversois par la Gazet van Antwerpen, trois ans exactement après les élections municipales, à mi-parcours de la législature de la coalition jaune-bleu-rouge. La N-VA a obtenu 34,5 % des voix, ce qui constitue une légère perte par rapport aux résultats des élections municipales de 2018, même si, avec une marge d’erreur maximale de 3,02 %, il est difficile de parler réellement de perte.

De Wever l’emporte

De Wever se maintient également. Tant dans le sondage de popularité que dans la question portant sur le bourgmestre lui-même, il arrive en tête avec respectivement 28,5 % et 35,8 % des voix. Loin derrière lui, l’échevin de l’éducation Jinnih Beels (Vooruit). Le Vooruit est le seul parti au pouvoir à progresser de quelques points de pourcentage.

Du côté de l’opposition, il y a de mauvaises nouvelles pour Groen. Selon le sondage, le parti n’est plus qu’à 14% et perd trois sièges. Lors des élections municipales de 2018, les Verts ont tout de même atteint 18,1 %, ce qui en fait le seul parti à enregistrer une baisse significative. Une évolution remarquable, car ces derniers mois, le débat politique a porté sur le climat, la sécurité routière et la mobilité, des thèmes classiques des Verts.

Le Vlaams Belang n’a pas progressé de manière significative à Anvers (+ 2,3%). Le parti a terminé avec 12,8% et est le quatrième parti le plus important après la N-VA, Groen et Vooruit.

Ensemble, la N-VA et le Vlaams Belang auraient la majorité des sièges à Anvers (30 sur 55).

Source : Gazet van Antwerpen – avec les tableaux

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)