Ludivine Dedonder : un grand plouf

Ce mardi, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder annonçait en grandes pompes que des membres du personnel soignant mis à l’honneur par la Défense embarqueraient à bord d’appareils, à la décoration rouge vif, avec les couleurs nationales sous les ailes.
Ils auraient dû survolé des hôpitaux et des maisons de repos.

« Je souhaitais une action symbolique de la Défense pour celles et ceux qui travaillent au nom de la solidarité collective dont nous avons tous besoin. Cette action est aussi symbolique pour pallier l’absence de feu d’artifice national (sic : elle doit confondre avec le 21 juillet), incompatible avec les restrictions sanitaires. Plutôt que d’aller voir les couleurs dans le ciel nocturne, ce sont celles de cinq Marchetti qui viendront à vous », a-t-elle expliqué dans ce communiqué.

Ils devaient saluer les efforts des soignants et soutenir les personnes isolées en cette période marquée par la pandémie de coronavirus.

Le tour d’honneur aérien de la Belgique prévu pour jeudi par la Défense en signe d’encouragement pour le personnel soignant et surtout de marketing belgiciste n’aura pas lieu en raison des mauvaises conditions météorologiques annoncées, a-t-on indiqué mercredi soir de sources militaires. Ridicule ou absence totale de concertation entre la ministre et la Grande Muette quand on sait que les prévisions d’un jeudi soir sont déjà connues le mardi… Ou encore véto de l’armée belge flamandisée ?

Source : La Libre