A la vlaamse kust, les Borains cibles des flamingants

« Nous n’y pouvons rien si Jean-Marie Dedecker a un quartier pourri dans sa commune, ce n’est pas une raison pour dénigrer une autre région ! » Ces propos sont ceux du bourgmestre de Mons, Nicolas Martin. Le socialiste n’a pas du tout apprécié que le maïeur de Middelkerke ait assimilé le Borinage à une zone délabrée. Il invite les Borains à aller dépenser leur argent… sur les côtes françaises !

Le bourgmestre de la ville côtière de Middelkerke présentait récemment son plan pour donner un nouveau visage à Westende. Jean-Marie Dedecker a énuméré les initiatives prises pour donner un look attrayant à un quartier tombé en désuétude.

À cette occasion, plusieurs médias flamands ont ressorti l’expression peu élogieuse utilisée naguère par le politicien flamingant au sujet de Westende. Perpétuant des clichés éculés, Jean-Marie Dedecker prétendait vouloir se débarrasser du « Borinage de la côte », assimilant ainsi cette région hennuyère à une zone délabrée, pauvre, en proie à la criminalité et à l’insécurité.

Source : groupe SudPresse

C’est le moment de rappeler un autre article publié dans La Libre en décembre 2010
« Des touristes borains parasites à La Panne »