Avrox : suite et pas fin

Le reste des masques commandés à la société luxembourgeoise Avrox est arrivé hier.
Enfin, c’est ce qu’il faut croire selon Philippe Goffin. Arrivés, mais avec deux semaines de retard alors que le critère de l’urgence et du respect des délais était essentiel selon l’appel d’offre lancé par le ministère de la défense.
Les fameux masques fabriqués au Vietnam sont donc tombés du ciel avec deux semaines de retard ! De qui se moque-t-on ! D’autant plus que de nombreux masques fournis par Avrox, suite à des coups de sonde, semblent inutilisables et qu’ils sont moins indispensables à la population qu’il y a deux semaines.
Une entreprise de textile flamande a déposé une plainte pour contester la procédure et l’octroi final de la plus grande partie du marché des masques à Avrox selon, semble-t-il, des motifs de refus pour le moins aléatoires envoyés aux autres soumissionnaires.
On le voit, l’affaire Avrox est loin d’avoir trouvé sa conclusion…

Les anomalies du dossier   

Critique des masques Avrox