Bouchez : toujours déplacé

Article de Veva Daniels (Groen) sur le site du Knack

« Si le président d’un parti ignore les règles strictes de confinement, il sape le soutien de toute la population.
Sans soutien, toute la stratégie « coronavirus » s’effondre comme un château de cartes, car les règles et leur application sont fragiles », écrit Veva Daniels, conseillère municipale de Groen à Haacht. Est-ce trop demander que les dirigeants de notre pays ne fassent pas comme si de rien n’était ? »

Vendredi dernier, alors que tout le monde attend des nouvelles du Conseil national de sécurité, le président du MR, Georges-Louis Bouchez, est fier de briller sur tous les réseaux sociaux.

Il est solennellement et festivement investi en tant que nouveau président d’un club de football amateur, les Francs-Borains. Vingt-cinq personnes assistent à « l’événement », dont un policier en uniforme. Le club lui-même parle de son « intronisation » sur Facebook.

Selon M. Bouchez, il s’agissait d’un déplacement professionnel nécessaire, conformément aux règles prescrites par le Conseil national de Sécurité.
Je pense que c’est absurde. Les installations récréatives et sportives doivent être fermées. Les rassemblements et manifestations privés ou publics à caractère récréatif, sportif, festif ou social sont interdits pour tout le monde. Les déplacements, sauf pour des raisons professionnelles, sont également interdits. Bouchez est payé à temps plein en tant que sénateur coopté et président du parti. La présidence d’un club de football amateur n’a donc rien à voir avec sa profession.

Il importe peu qu’à cette inauguration, où la presse était invitée, une distance physique a été maintenue. Cela peut être aussi le cas lors d’un enterrement, d’un camp sportif, d’une représentation théâtrale ou d’un barbecue avec tes parents et tes amis.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Notre conclusion : Georges-Louis Bouchez sera toujours déplacé…