Mar 18 2020

Une frontière ouverte avec les Pays-Bas est-elle trop vitale pour la Flandre ?

Anwerp, Belgium – September 16, 2011: Port of Antwerp in the twilight with containers and cranes

« L’approche du gouvernement néerlandais qui constitue à laisser se répandre le coronavirus est une idée folle et mauvaise ». C’est ce qu’a déclaré le leader populiste Geert Wilders. Les mesures qui ont été prises jusqu’à présent et qui devraient à terme contribuer à l’immunité collective ne fonctionnent pas, selon M. Wilders. Il a fait référence aux experts italiens et de l’Organisation mondiale de la santé qui ont déconseillé cette approche. La Grande-Bretagne vient de renoncer à cette stratégie non fiable.

Selon Wilders, un confinement total est la seule mesure permettant de réprimer la propagation du virus. Aujourd’hui, les gens ont encore beaucoup trop de contacts entre eux, pense-t-il. De ce fait, beaucoup de gens tombent malades inutilement. « Il n’est pas du tout certain que ce virus puisse provoquer une immunité. C’est un pari catastrophique, sans vaccin, il n’y a pas d’immunité du tout. Le Cabinet (Gouvernement) n’est pas autorisé à jouer à la roulette russe, c’est contraire à l’éthique et c’est erroné ».

Plusieurs partis ont reproché à Geert Wilders d’avoir semé la peur et déformé les faits. « Il est mauvais que M. Wilders esquisse un scenario comme si nous infections délibérément les gens. Le scenario consiste à contrôler au maximum la propagation du virus », a répondu Hayke Veldman du VVD.

Et si pour une fois le populiste avait raison…

Par mesure de précaution, il nous semble urgent de fermer la frontière avec les Pays-Bas.
Le Pays d’Aubel (frontière wallonne du côté de Maastricht) se plaint déjà de l’afflux de Néerlandais  dans sa contrée depuis plusieurs jours…
Mais peut-être que cette frontière belgo-néerlandaise est trop vitale pour la Flandre sur le plan économique (port d’Anvers).

La stratégie des Pays-Bas : un coup de poker !