Fév 06 2020

Magnette pense déjà aux prochaines élections

Suite à un article dans La Libre annonçant un déficit budgétaire de près de 2,4% du PIB pour 2020, le PS exige la mise en route d’un audit sur le Tax Shift.
Selon le communiqué du PS, c’est un préalable à toute formation d’un nouveau gouvernement. Mais c’est en même temps un casus belli vis-à-vis des Flamands qui étaient largement majoritaires dans le gouvernement Michel Zéro.
Le Tax Shift n’aurait été que cadeaux aux entreprises sans contreparties pour les catégories sociales fragilisées par la crise. Et la création d’emploi via ce système aurait été minimale.

On le comprend, le PS semble mettre fin au projet du missionnaire Koen Geens de rassembler la N-VA et le PS dans un même gouvernement. En réalité, il est déjà en campagne électorale et ménage son aile gauche qui pourrait être tentée de rallier le PTB au prochain scrutin.