Jan 22 2020

Bouchez et bouchées à la Reine

Tout le monde sait que la Flandre ne reviendra sur aucune de ses conquêtes (comme BHV). Le projet de circonscription fédérale du Brabant ne trouvera jamais une majorité flamande au Parlement pour prendre une quelconque forme concrète. Selon le bon vieux principe flamand : « Ce qui est à moi reste à moi et ce qui est à toi pourrait être à moi. »

D’après une information du Laatste Nieuws, le jeune président du MR qui n’a même pas connu « la Belgique de papa » (expression de Gaston Eyskens en 1970) voudrait revenir au temps de l’Expo 58 et à l’Atomium.

En résumé, Georges-Louis Bouchez, informateur fédéral et président du MR, est favorable à un État unitaire belge. Il le dit dans une interview au magazine francophone « Wilfried ». Pratiquement, cela signifie que tous les pouvoirs doivent être replacés au niveau belge. Rappelons que M. Bouchez est actuellement assis à la table en tant qu’informateur pour discuter d’une éventuelle nouvelle réforme de l’État.

« Je suis un unitariste. Je vais même vous dire : je pense que nous devrions tout remettre au niveau fédéral. Je suis en faveur d’un État unitaire », dit Bouchez avec franchise au magazine « Wilfried ». « Si jamais il devait y avoir une évaluation des six réformes de l’État, je peux déjà vous en donner la conclusion. L’essentiel est que nous devons tout remettre au niveau national ». L’interview date de la fin décembre, alors que Bouchez avait déjà été nommé informateur. Le président du MR est conscient que l’interview paraîtra demain dans le périodique « Wilfried ».

Conclusion : il n’y a pas plus ringard et à côté de la plaque que Bouchez quant à l’avenir du Belgium. De plus, ce belgicain est un indécrottable unilingue… Quelle erreur de casting de la part du MR !