Oct 02 2019

Bart Somers, ministre des Affaires intérieures et du Vivre ensemble : le retour

Le retour de Bart Somers, bourgmestre de Malines et  ancien membre de la Volksunie au gouvernement flamand de Jan Jambon a de quoi inquiéter… Il est l’héritier d’une famille d’extrême droite qu’il n’a jamais reniée.

Article du R.W.F. publié en 2008

Ce n’est pas nous qui l’affirmons, même si nous avions de sérieux indices à ce sujet, mais le Standaard, dans son supplément « Week-end », p. 9 de ce samedi, qui le mentionne comme s’il s’agissait d’une information complètement anodine en Flandre.

Un article intitulé « La rupture entre Bart et Bart » portant sur les relations politiques difficiles (provisoire, soyons-en sûrs !) entre Bart Somers et Bart De Wever, après les négociations besogneuses de l’orange bleue, commence par ces lignes :
« Bart de Wever et Bart Somers ont en commun leur prénom. Tous deux sont issus d’une famille nationaliste flamande militante (ndlr : au VNV, voir note), tous deux ont milité au sein de la Volksunie et tous deux veulent la disparition de la Belgique ».
Si Bart Somers est bien le Président de l’Open-VLD, le parti du Premier Ministre Guy Verhofstadt, il est d’autre part le fils sans aucun remords de Joos Somers, mandataire de la Volksunie, qui a axé toute sa carrière autour du combat en faveur de l’aministie des anciens collaborateurs flamands, la plupart s’étant tristement illustrés sur le Front russe.

Avec le Vlaams Belang, Jean-Marie Dedecker (Liste Dedecker), qui, précisons-le, n’a pas de passé familial douteux mais qui s’est déclaré ouvertement séparatiste lors d’une mémorable émission de Mise au Point (RTBF) à laquelle participait notre Président Paul-Henry Gendebien, Bart De Wever (N-VA) et Bart Somers (Open-VLD), sans compter des membres influents du CD&V, comme Johan Sauwens, grand amateur des réunions des anciens du Front de l’Est, cela fait beaucoup, beaucoup de monde qui a déjà tourné les talons au beau Royaume de Belgique…

Note : En 1938, le VNV se présente aux élections communales d’Anvers sous un nouveau nom : le Vlaams Volksblok. Leur slogan « Eigen Volk Eerst » (« Notre peuple d’abord ! », un des slogans actuels du Vlaams Belang) est né.
Leurs affiches sont claires : « Les Juifs dehors ! ».
On songe au « Walen buiten ! », « Les Wallons dehors ! » des événements de l’Université de Louvain des années soixante…

Le « glorieux » passé familial des Somers