Mai 14 2019

L’Etat belge viole une fois de plus la Constitution

Allez voter dimanche, c’est le conseil que le R.W.F vous donne sans autre consigne.

Mais si vous n’avez pas envie d’aller voter dimanche prochain ? Alors rassurez-vous, vous ne craignez pas grand-chose si l’on en croit Het Laatste Nieuws. Le journal flamand révèle en effet que les listes d’absences ne sont jamais envoyées au parquet et que celles-ci sont détruites six mois plus tard.

Pour appuyer ses dires, le média se base sur les chiffres des dernières élections communales : sur 4,9 millions de personnes appelées aux urnes, 358.896 électeurs (7,4 %) ne se sont pas présentés. En violant la loi, ceux-ci risquent une amende de 40 à 80 euros. Pour les récidivistes, celle-ci peut même grimper jusque 200 euros. Si vous continuez de ne pas vous présenter au bout de quatre fois (en 15 ans), vous serez sanctionné par… une interdiction de voter.

Du moins sur le papier. Car dans les faits, les sanctions sont rares… voire inexistantes. « Les présidents des bureaux de vote envoient les listes des électeurs absents aux juges de paix. Ils les conservent pendant six mois, puis les détruisent conformément aux directives de l’archiviste national », explique le SPF Justice à nos confrères. « Les listes d’électeurs absents ne sont donc pas soumises aux parquets. Au sein du ministère public, la directive s’applique seulement aux présidents de bureaux et assesseurs ».

Conclusion du R.W.F. : le Belgium est un royaume bananier…

Source : Sudpresse