Avr 24 2019

La France commémore le génocide arménien

Si la France reconnaît le génocide arménien depuis 2001, Emmanuel Macron a décidé tout récemment que ce 24 avril serait dédié à la commémoration du génocide. Ce même jour, en 1915, 600 intellectuels arméniens furent assassinés à Constantinople sur ordre du gouvernement. C’était le début d’un massacre qui coûtera la vie à environ 1,2 million de personnes: les deux tiers des Arméniens de l’Empire ottoman. Cette date est celle qui avait déjà été retenue par l’Arménie et le Nagorny-Karabakh, région à majorité arménienne qui a déclaré son indépendance de l’Azerbaïdjan en 1991.
La question du génocide arménien est une source de tensions régulières entre la Turquie et les pays de l’Union européenne. Si selon Erevan, 1,5 million d’Arméniens ont été tués de manière systématique à la fin de l’Empire ottoman entre 1915 et 1917, Ankara reconnaît qu’un grand nombre d’Arméniens ont été tués par les Turcs durant cette période, mais conteste l’idée qu’il y ait eu une volonté systématique de les exterminer, rejetant de ce fait le terme de «génocide».
Pour le R.W.F., c’est une raison de plus de ne pas accepter la Turquie d’Erdogan dans l’Union européenne.

Source : Le Figaro