Jan 31 2019

Dutch spring

D’immenses affiches inondent Bruxelles pour le moment : dans les gares, les métros et ailleurs. Il s’agit d’une exposition de moyenne envergure (une grande part de fond de tiroir autour de Frans Hals qui était d’ailleurs d’origine flamande et pas hollandaise) proposée par les Musées Royaux des Beaux-Arts dirigés comme l’on sait par le controversé Michel Draguet.
Eh bien, il semble que dans cette campagne publicitaire le français soit balayé au profit de l’anglais. L’exposition s’intitule « Dutch Spring ». Il faut savoir que le mot « dutch » est ce qu’on appelle un faux-ami, c’est-à-dire un mot trompeur quant à sa traduction et qu’il signifie dans ce cas « néerlandais » ou originaire des « Pays-Bas » et non « allemand ». Ce mot n’est donc pas compréhensible pour le premier venu.
Il est scandaleux de voir la plus grande ville francophone européenne hors de France céder au « tout-à-l’anglais ».
Merci pour cette courbette, Michel Draguet ! Et n’oublie pas d’apporter tes seaux d’eau…
Remarquons par la même occasion que la prochaine Foire du Livre a choisi la Flandre comme invitée d’honneur. La réciprocité en Flandre, en faveur de  la Wallonie, est moins évidente…

Michel Draguet : fautes à répétition