Avr 30 2018

Belgium : ceci n’est pas une marque de bière

La Federal Computer Crime Unit voit ses effectifs diminuer comme une peau de chagrin. Alors que les temps sont à la vigilance la plus aiguë. A un point tel que son directeur Walter a écrit à son ministre Jan Jambon.
« En raison d’un manque de personnel, qui va s’intensifier de manière dramatique à court terme, il est très vraisemblable que la FCCU ne soit plus en état d’exercer son travail opérationnel ».

En effet, dans quelques mois, les effectifs centraux seront réduits à 13 unités dont pas un seul francophone (sic).
Aujourd’hui, ils ne sont plus que 22 experts, alors qu’ils devraient être au minimum 44 pour assurer un service normal. Et le directeur de poursuivre : « Le grand risque qui en découle consiste en une plus grande exposition aux cyberattaques et à une moindre sécurité sur ce plan. » (source : Sudpresse)

Statistiques IVG en rade…

Parallèlement, La Libre attire l’attention sur le fait que l’État belge ne dispose plus d’aucun chiffre et d’aucune statistique concernant la pratique (déclarée) de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) depuis… six ans !
En réalité, les données existent, mais elles doivent être validées par la commission d’évaluation qui, virtuellement, n’existe plus faute de candidats.