Fév 09 2018

Une Wallonie avec la France pour redynamiser son tourisme

En 2017, le nombre de touristes dans le monde a augmenté de 7%. La France reste la première destination touristique au monde (89 millions), même si elle subit une concurrence accrue de l’Espagne, essentiellement en raison d’un coût de la vie moins élevé dans ce pays.
Ce sont les touristes belges qui dépensent le plus en France.
On peut raisonnablement estimer qu’une Wallonie réunie à la France trouverait également un bénéfice substantiel dans ce secteur économique : son potentiel touristique, qui est loin d’être négligeable, bénéficierait du prestigieux label « région de France » avec les produits de terroir qui y sont associés. Une dynamique positive serait relancée tant au niveau de l’image que des investissements dans les infrastructures.
Cela nous changerait de certains médias ou services de promotion belgo-flamands qui nous vendent à tour de bras du « Bruxelles » (lisez Brussel), du « Bruges » ou de « la mer du Nord » (en réalité la « vlaamse kust » !) en omettant soigneusement d’évoquer les perles de la Wallonie.