Fév 05 2012

Vincent Debaty titulaire dans le XV de France

« Les Français sont chauvins » ou encore « Les Français nous traitent comme des petits Belges », ces clichés sont régulièrement répercutés dans les médias francophones et encore tout récemment par un journaliste du quotidien bruxellois Le Soir.
Il n’y a aucun complexe à avoir pour un Belge qui a décidé de faire carrière en France. Etre belge est d’ailleurs de plus en plus tendance chez nos voisins du sud.
Dans tous les domaines (littérature, peinture, musique, sport, mode, gastronomie, etc.), des Bruxellois et des Wallons font preuve de leur savoir-faire, principalement à Paris qui est une véritable vitrine internationale pour nos concitoyens.

Ce week-end s’ouvrait le Tournoi des six nations de rugby sur un air de revanche avec des retrouvailles entre la France et l’Italie. Un événement a marqué cette journée victorieuse pour les Bleus : la titularisation au poste de pilier gauche du XV de France du Belge Vincent Debaty, né à Bruxelles et formé au Kituro Schaerbeek. Parti en France en 1999, à 17 ans, Vincent, qui a opté pour la nationalité française, évolue à Clermont, un club phare du rugby français.

Catherine Demaiffe, comédienne belge (série Ligne de feu), le disait déjà en 2009 :
– Pour le moment, c’est sûr que les Belges ont le vent dans le dos à l’étranger (ndlr : surtout en France).
Ils bénéficient d’une réputation très honorable, ils sont extrêmement appréciés. Il est bon qu’on en profite. Dans notre pays, il y a une fâcheuse tendance à ne pas reconnaître nos artistes. Mais j’ai le sentiment que les choses sont en train de changer, même si c’est très lent…
(Télépro Magazine – 5 février 2009)