Juin 01 2015

Protection de la Jeunesse : des manquements inadmissibles

En deux semaines, pas moins de 13 mineurs auraient été remis en liberté par la magistrature bruxelloise, faute de place dans les institutions de protection de la jeunesse (IPPJ) à l’efficacité plus que douteuse. Une situation catastrophique, selon les autorités elles-mêmes.

12 libérations auraient eu lieu en un seul week-end. Une autre se serait produite la semaine dernière. Elle concernait cette fois un mineur pourtant armé et auteur d’un car-jacking. Le même mineur avait d’ailleurs entamé une course-poursuite avec la police.

Mis à disposition du parquet de Bruxelles, le jeune a retrouvé la liberté quelques heures plus tard, faute de place en IPPJ.

Le manque de place dans les institutions de protection de la jeunesse dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles semble être un problème récurrent. Il disparaît quelques mois de l’actualité avant de revenir en force. Compte tenu de cette actualité et d’autres faits inquiétants, il n’y pas de quoi revendiquer une Belgique confédérale avec une Wallonie complètement autonome (et autre Bruxelles). Seule la France pourra donner le coup de fouet salutaire pour que la Wallonie puisse enfin se redresser dans de nombreux domaines !

Source : DH

Le génial Etat belge que nous envient tous nos voisins