Nov 26 2014

Marcourt ne sait pas quoi faire de l’ISOC en cas de régionalisation

Lors d’un entretien accordé ce jour à La Libre, le ministre wallon Jean-Claude Marcourt évoque la régionalisation de l’impôt sur les sociétés (ISOC). La surprise du chef, c’est que Marcourt n’a pas la moindre idée de ce qu’il pourrait en faire. Le côté aventureux du Liégeois nous surprendra toujours… (extrait de l’entretien)

Fiscalement, qu’est-ce que ça rapporte à la Wallonie ces entreprises qui percent à l’étranger ?
Les retombées fiscales sont fédérales. Moi, l’impôt des sociétés, je n’en touche pas le moindre euro.
Mais bon, ça vous intéresse. La Wallonie en profite aussi.
Oui, ça m’intéresse. J’ai d’ailleurs toujours dit que j’étais ouvert à la régionalisation de l’impôt des sociétés. Je l’ai déjà dit dix fois ! On en parle toujours, mais, à la fin, on dit « non ».
La régionalisation de l’Isoc, avec des Régions dès lors concurrentes, favoriserait l’innovation ?
La Flandre s’est battue pour avoir une régionalisation partielle de l’impôt des personnes physiques. On aurait pu le faire pour l’Isoc. Mais c’est vrai que ça engendre une concurrence fiscale entre les trois Régions.
Et vous en feriez quoi de cette compétence ?
Ce n’est pas à l’ordre du jour. En tout cas, ce ne serait pas nécessairement défavorable à la Wallonie.