Nov 08 2014

Bart De Ziever comte de Flandre et francophobe invétéré

Bart De Wever, l’admirateur du philosophe anglais Burke qui fut le grand pourfendeur des idéaux de la Révolution de 1789, ne peut cacher sa francophobie, sa haine viscérale de tout ce qui touche de près ou de loin à la France. Interviewé aux Pays-Bas, il a prétendu sans rire que les mesures du gouvernement Michel 1er devaient être appliqués parce que la situation est pire en France. Il est vrai que la République constitue le danger principal de la Flandre arrogante et nationaliste. Une France aux portes de Bruxelles renverserait complètement et radicalement le rapport de forces entre Flamands et francophones. N’oublions pas que le premier objectif de la N-VA consiste à encourager le développement d’une Belgique confédérale où Bruxelles, la Wallonie et même la communauté germanophone deviendraient les vassaux plus ou moins complaisants du nouveau suzerain et comte de Flandre Bart 1er.
Pour en revenir à ses propos tenus chez ses « beste vrienden » des Pays-Bas, la réalité contredit formellement ses allégations négatives sur la France.
Malgré une énorme pression médiatique qui donne une mauvaise image du pays (il est vrai que le Président Hollande est un peu fade) et qui n’existe pas chez nous, il faut bien constater que de nombreux secteurs fontionnent mieux chez nos voisins : armée, justice, pas ou peu de risque de black-out, politique culturelle, conditions de vieillissement, lutte contre la grande fraude fiscale, mobilité, etc..
Et surtout M. Bart De Ziever, la France n’est pas menacée d’implosion comme l’Etat belge !

En lien pdf ci-dessous, vous trouverez un rappel de ce qu’une union avec la France apporterait à la Wallonie.
33 solutions avec la France