Sep 03 2014

Dans la série « Tout va bien chez nous, tout va mal en France »

Le tout nouveau et très coûteux siège de la police judiciaire fédérale à Bruxelles, qui abrite notamment la cellule anti-terroriste, est fort mal protégé.
Selon Het Laatste Nieuws, un simple smartphone et neuf secondes suffiraient en effet à pirater le système d’accès par badge du bâtiment.
La police ne cache pas son embarras par rapport à cette situation et a exigé de la firme chargée de la sécurité de faire le nécessaire immédiatement.
Des agents sont désormais chargés de surveiller l’entrée du bâtiment afin d’éviter que des terroristes ou d’autres personnes animées de mauvaises intentions ne puissent y accéder.

No comment.

Source : L’Avenir