Mai 17 2014

Braqués sur la France, nos médias oublient l’Italie et l’indépendance de la Vénétie, cette Flandre du Sud

Les habitants de la région de Venise sont appelés à voter cette semaine (mars 2014) pour son indépendance. Le scrutin n’a rien d’officiel et n’aura aucune conséquence politique ou juridique. Il est lancé sur le net par un comité baptisé Plebiscito.eu et vise à pousser les habitants à soutenir un appel à référendum pour l’indépendance de la Vénétie.
Dans l’esprit de Plebiscito, le nouveau pays s’inspirerait de la République de Venise, née au Moyen-Age et grande puissance économique et politique jusqu’à sa chute face à Napoléon Bonaparte en 1797. Le parti de l’Indépendance de la Vénétie ne fait pas partie du comité organisateur de ce scrutin mais soutient un référendum, justifié selon lui par l’incapacité du gouvernement de Rome à combattre la corruption et protéger les citoyens des conséquences de la récession économique. « Nous ne voulons plus faire partie d’un pays qui va droit dans le mur. Plus rien ne marche », a ainsi déclaré Nicolas Gardin, un responsable de ce parti.

Selon certains sondages, 60% des quelque 3,8 millions de personnes en âge de voter dans la région seraient favorables à l’indépendance.

L’article français complet

Un grand journaliste espagnol se penche sur l’avenir hypothétique de l’Etat belge