Avr 02 2014

La Wallonie autonome (et Bruxelles) incapable de gérer l’enseignement et le sport !

Le R.W.F. le dit avec force et conviction : la Wallonie autonome n’est pas viable tant sur le plan politique qu’économique.
Deux exemples : la régionalisation (ou plutôt communautarisation) de l’enseignement et du sport ont eu des conséquences catastrophiques pour la population.
Les statistiques européennes démontrent année après année que l’enseignement en Belgique francophone se trouve dans le fond du panier.
Une étude de l’OCDE portant sur 85.000 jeunes de 15 ans dans 44 pays visait à mesurer leur capacité à résoudre un problème inattendu à l’aide d’un ordinateur et dont la résolution ne pouvait être trouvée via l’enseignement traditionnel.
Avec un score de 485 points, la Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles selon la nouvelle appellation inconstitutionnelle) se classe en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE. Les Flamands obtiennent 525 points, les germanophones 520 et les Français 511.
En cause selon la Ministre compétente : moins de 4 élèves sur 10 utilisent un ordinateur à l’école.
La moyenne internationale atteint… 72 % (85 % en Flandre !).
Les fédérations d’étudiants qui ont manifesté leur mécontentement ce mercredi font un constat complémentaire : il faut un refinancement d’urgence de leur secteur (note du R.W.F. : mais la Wallonie n’a plus un sou vaillant pour répondre à ces légitimes exigences).

Voici la fiche technique des revendications étudiantes :
« Locaux en mauvais état, équipement obsolète, nombre de places insuffisant, manque d’encadrement, d’assistants et de professeurs, horaires de bibliothèques et espaces d’études inadaptés, conditions de travail lourdes, absence de réfectoire ou d’infrastructure sportive, etc. »

En matière sportive, la Wallonie n’a toujours pas d’école de haut niveau, à Sotchi tous les athlètes belges étaient flamands et les frères Borlée, fleuron de notre athlétisme, ont claqué la porte.

Conclusion du R.W.F. : la mauvaise gouvernance wallonne frappe de plein fouet deux secteurs fondamentaux pour nos jeunes, à savoir l’enseignement et le sport.

Source : DH du 2 avril 2014

Situation budgétaire préoccupante de l’ULB

Photo : Rudy Demotte, Ministre président wallon jusqu’au 25 mai 2014

La Wallonie avec la France ? 33 propositions concrètes du R.W.F. (pdf)

25 mai 2014 : découvrez nos arguments (pdf)

Nos sujets de campagne (vidéos)