Archives de la Catégorie : Non classé

oct 16 2016

Reportage de France 3 sur le R.W.F.

picture1Le parti est en veilleuse, mais reste actif. France 3 consacre un de ses reportages au R.W.F. et au message d’avenir qu’il porte pour la Wallonie. Reprise de l’émission « Grand Format » de ce 15 octobre 2016.

Un appel solennel est lancé aux volontaires pour préparer les prochaines élections. Bien cordialement à tous.

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=14154

août 24 2015

Les Wallon(ne)s dans le monde

Voici une série de personnalités qui sont originaires de Wallonie et qui ont apporté leur contribution à l’Humanité ou qui ont simplement fait parler d’elles dans des domaines aussi divers que les arts, les sciences, les sports, l’industrie, les inventions, etc.
Certaines ont été naturalisées françaises, comme le poète Henri Michaux.

D’autres ont vécu à une époque où la Belgique et la Wallonie n’existaient pas encore comme entités politiques. C’est ainsi que le compositeur du Chant du départ, Etienne Méhul, était originaire de la ville wallonne de Givet (France), à la frontière belge. De même, plusieurs villes ont changé de main au cours des siècles (Chimay, Bouillon, Valenciennes, etc.)
Dans ce cas, il conviendrait de parler de « franco-wallons ».
Nous citons un ascendant (père ou mère) lorsque celui-ci a influencé la vie de la personnalité choisie.

Cette liste, classée par ordre alphabétique, est loin d’être exhaustive.
Elle n’est pas le signe d’un repli sur soi ou d’un orgueil identitaire.
Bien au contraire, cette pléiade de talents témoigne de l’ouverture des Wallonnes et des Wallons au monde, ainsi que de leur contribution aux Arts, aux Sciences, à l’Histoire ou, tout simplement, au progrès de l’Humanité.
Enfin, nous désirons faire oeuvre pédagogique dans la mesure où ce type de « connaissance » n’est pas diffusé auprès de nos étudiant(e)s…

Elle sera régulièrement complétée, puis placée dans une rubrique permanente.
Les dates de naissance et de décès seront ajoutées pour situer les personnages sur une ligne de temps.
Vous pouvez faire des suggestions ou signaler des inexactitudes à rwf@rwf.be
P.S. : la notoriété personnelle hors de nos frontières représente le principal critère de sélection, ainsi que le recul temporel par rapport à la personnalité.

La liste est à compléter

Jean Absil, compositeur
Salvatore Adamo, chanteur
Louise de Stolberg, comtesse d’Albany, épouse de Charles Stuart, héroïne romantique
Fabrice Alleman, musicien de jazz
Nicolas Ancion, écrivain
Prêtre Joseph André, Juste parmi les Nations
Christine Aventin, romancière (Le coeur en poche)
Christian Barbier (né à Paris, de parents wallons), acteur (L’Homme de Picardie)
Yves Barbieux, compositeur de folk rock du groupe Urban Trad
Jules Bastin, chanteur lyrique
Claude Barzotti, chanteur
Julos Beaucarne, chanteur wallon
André Beauneveu (né à Valenciennes), sculpteur du roi Charles V
et psautier du duc de Berry
Béatrice Beck, romancière (Léon Morin, prêtre)
Christian Beck (père de de Béatrice Beck), écrivain
Lucas Belvaux, acteur
Rémy Belvaux, cinéaste (C’est arrivé près de chez vous)
Charles Bertin, écrivain
Gilles Binchois, polyphoniste
André Blavier, pataphysicien
Henri Blès, peintre
Gustave Boël, industriel de la métallurgie
Jean Bolland, fondateur des Bollandistes et de l’hagiographie scientifique
Jean-Claude Bologne, écrivain et sociologue
Jules Bordet, Prix Nobel de Médecine (1919) et pionnier de la microbiologie
François Bovesse, homme politique wallon
Servais Boulanger, ami de Robespierre et chef de l’armée révolutionnaire (1793)
André Boussart, général d’Empire
Berthe Bovy, comédienne
Joseph Bruyère, champion cycliste et lieutenant d’Eddy Merckx
Pol Bury, sculpteur (sphères du Palais-Royal à Paris)
Robert Campin, dit le Maître de Flémalle, peintre
Maurice Carême, poète
Donat Casterman, père fondateur des éditions Casterman (Tintin)
Charles Catteau, céramiste
Frédéric Caudron, champion de billard
Raoul Cauvin, créateur des Tuniques bleues, de Cédric, etc. (BD)
Jean-Michel Charlier, créateur de Blueberry, Buck Danny, Tanguy et Laverdure (BD), et membre fondateur du journal Pilote
Albert Claude, Prix Nobel de Médecine (1974) et précurseur de la biologie moléculaire
William Cliff, poète
Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne et Godefroid de Bouillon
chefs politiques et militaires ancrés dans notre région
Didier Comès, dessinateur et scénariste de la série Ergün l’errant (BD)
Philippe de Commynes, chroniqueur du duc de Bourgogne et du roi de France
Philippe de Cospéan (Cospeau), prédicateur et inspirateur de Bossuet
Claudy Criquielion, champion cycliste (champion du monde en 1984)
Georges Cuisenaire, concepteur d’une méthode pédagogique d’apprentissage
du calcul et des mathématiques
Alexis Curvers, romancier (Tempo di Roma)
Jean Curtius (Juan Curcio), munitionnaire du roi d’Espagne
Paul Cuvelier (né à Lens), peintre et créateur de Corentin (BD)
François Damiens, auteur des caméras cachées de François l’Embrouille
Les Frères Dardenne, cinéastes
David de Dinant, mystique panthéiste (13ème siècle)
Pierre Debauche, homme de théâtre (créateur du Théâtre de l’Amandier à Nanterre)
Guillaume de Bèche et Louis de Geer, fondateurs de la sidérurgie suédoise
Guy de Brès, réformateur et auteur de la Confession de foi des calvinistes
Charles De Coster (de mère wallonne), auteur de la La Légende de Thyl Ulenspiegel
René Defossez, compositeur et chef d’orchestre
Cécile de France, actrice
Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, créateurs de Martine (Littérature Jeunesse)
François Delaive, comédien (Lili et le Baobab)
Serge Delaive, poète
Pierre De Lannoy, premier maire élu de New York (1688) et ancêtre du Président des Etats-Unis Franklin Delano Roosevelt
Rogier de la Pasture, dit Rogier van der Weyden, peintre
Roland de Lassus (Orlando di Lasso), compositeur
Armand Delcampe, comédien et fondateur de l’Atelier Jean Vilar, collaborateur de Jean Vilar et de Paul Puaux au Festival d’Avignon
Marie Delcourt, philologue et spécialiste de la Grèce antique
Gilles de Lessines, disciple d’Albert le Grand et de Saint Thomas d’Aquin
Les Frères Delhaize, inventeurs de la grande distribution populaire
Charles Delporte, peintre et sculpteur
Paul Delvaux, peintre
Robert Denoël, éditeur (Editions Denoël)
Lou Deprijk, producteur et chanteur (Lou et les Hollywood bananas)
Emilie Dequenne, actrice
Maurice des Ombiaux, écrivain et gastronome, rival de Curnonsky
Georges Despret, industriel (redécouvre le procédé de la pâte de verre romaine)
César Despretz, inventeur du four électrique à arcs et malgré lui du gaz moutarde
Jules Destrée, tribun socialiste et pionnier de l’éducation permanente
Laurent François Dethier, député liégeois (1793) à Paris et pionnier de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme
Conrad Detrez, écrivain
Raymond Devos (Français né à Mouscron), humoriste
Jean-Jacques Dony, inventeur du procédé de fabrication du métal de zinc
Franco Dragone, créateur de spectacles
Jean-Claude Drouot, comédien (Thierry la Fronde)
Jacques Dubois, philologue et spécialiste mondial du roman policier
Jacques Du Broeucq, sculpteur et architecte (fortifications de Luxembourg et Thionville)
Edmond Dubrunfaut (né à Denain), peintre et créateur de tapisseries
André-Paul Duchâteau, auteur policier et créateur de Ric Hochet (BD)
Guillaume Dufay, polyphoniste
Henri Du Mont, compositeur à la cour de Louis XIV
Dupa, créateur de Cubitus (BD)
Charles Dupuis, éditeur et pionnier de la BD francophone
Paul Dupuis, éditeur du journal Spirou (« spirou » est un mot wallon)
Hélène Dutrieu, première femme pilote d’aviation de l’Histoire
François Duval, champion de rallye
Jean Duvivier, graveur de médailles du roi Louis XV
Max Elskamp (de mère wallonne), poète symboliste
François Emmanuel, écrivain
Edouard Empain, industriel, créateur du métro de Paris et de la ville d’Héliopolis
Barthélémy d’Eyck, peintre à la cour du Roi René d’Anjou
Thierry Falise, photographe et reporter international
Bernard Focroulle, compositeur et directeur du Festival d’Art lyrique
d’Aix-en-Provence
Jean-Michel Folon, dessinateur et sculpteur (choisit La Hulpe en Brabant wallon, plutôt que Paris, pour la création de son musée)
Jean-Luc Fonck, humoriste, chanteur et fondateur du groupe Stellla
Emile Fourcault, concepteur d’un procédé de fabrication de vitres
César Franck, compositeur
Déborah François, actrice
Frédéric François, chanteur
Albert Frère, industriel et financier
Jean Froissart (né à Valenciennes), chroniqueur médiéval
Jean Galler, artisan chocolatier
Georges Garnir, co-fondateur de l’hebdomadaire Pourquoi Pas ?
Olivier Gendebien, quadruple vainqueur des 24H du Mans
Paul-Henry Gendebien, ancien délégué général à Paris et fondateur du R.W.F.
André Gérard, créateur des éditions Marabout et du livre de poche francophone
Philippe Gilbert, champion cycliste
Marie Gillain, actrice
Françoise Gillard, sociétaire de la Comédie-Française
Tony Gillet, constructeur automobile et créateur de la Vertigo
Girls in Hawaii, groupe rock
Ernest Glinne, ancien chef du groupe socialiste au Parlement européen
Noël Godin, entarteur pathologique
Yvonne George,
chanteuse des années 20 et inspiratrice de Barbara
Guy Goffette, poète et directeur de collection chez Gallimard
André Goosse, grammairien et Président du Conseil International de la Langue française
Jean Gossart (Jan Gossaert) dit Mabuse (né à Maubeuge), peintre
François-Joseph Gossec, compositeur et premier orchestrateur de la Marseillaise
André-Modeste Grétry, compositeur
Olivier Gourmet, acteur
Zénobe Gramme, inventeur de la dynamo
Greg, créateur d’ Achille Talon (BD) et scénariste
Maurice Grevisse, grammairien et auteur du Bon usage
Arthur Grumiaux, violoniste
Xavier Hanotte, écrivain
Joseph Hanse, Président fondateur du Conseil international de la Langue française
Justine Henin, championne de tennis
Louis Hennepin, missionnaire explorateur du Mississipi
et premier utilisateur scientifique du mot Louisiane
Dr Pol Henry, fondateur de la gemmothérapie (thérapie par les bourgeons des plantes)
Hermann, créateur de Jugurtha (avec Greg) et de Comanche (BD)
Virginie Hocq, humoriste
Marie Howet, peintre des paysages ardennais
Jean Houzeau de Lehaie, archéologue et botaniste spécialiste des orchidées et du bambou
Saint Hubert (né en Aquitaine), patron des chasseurs et des enragés
Victor Hubinon, créateur de Buck Danny (BD)
Hugo d’Oignies, maître orfèvre de l’école mosane (12-13ème siècles)
Albert Hustin, inventeur de la méthode de conservation du sang ( fort utile en 14-18)
Henry-Antoine Jardon, général d’Empire mentionné sur l’Arc de Triomphe
Bobby Jaspar, jazzman (a joué avec Miles Davis)
Claude Javeau, sociologue
Baron Camille Jenatzy, premier pilote automobile à dépasser les 100 km/h
Jijé, créateur de Blondin et Cirage, Jerry Spring, Valhardi et Fantasio (BD)
Joseph Jongen, compositeur
Sainte Julienne de Cornillon, inspiratrice des Fêtes-Dieu et du Saint-Sacrement
Sandra Kim, chanteuse (victoire au Concours Eurovision en 1976)
Jean-Marie Klinkenberg, linguiste et sémioticien
Pierre Kroll, dessinateur et humoriste
Baron Louis Joseph Lahure, général d’Empire mentionné sur l’Arc de Triomphe
Philippe Lafontaine, chanteur
Baptiste Lalieu, chanteur rock du groupe Saule et les Pleureurs
Caroline Lamarche, nouvelliste
Lambil, continuateur talentueux des Tuniques bleues (BD)
Firmin Lambot, double vainqueur du Tour de France en 1919 et 1922
Benoît Lamy, cinéaste (Home Sweet Home)
Willy Latry, dit « Mme Bellepaire de Loches » (Les Grosses Têtes)
Raymond Leblanc, fondateur des éditions du Lombard et du journal Tintin
Eddy Lejeune, champion de Trial
Guillaume Lekeu, compositeur
Roger Leloup, créateur de Yoko Tsuno (BD)
Isaac Le Maire, explorateur (son fils Jacob découvrit le Cap Horn)
Jean Lemaire de Belges (né à Bavay), poète, chroniqueur médiéval
et historiographe de Louis XII
Chanoine Georges Lemaître, scientifique et précurseur de la théorie du Big Bang
Etienne Lenoir, inventeur du moteur à explosion (voiture)
Philippe Lhomme, patron du Crazy Horse et du salon Batibouw
Charles-Joseph, Prince de Ligne, écrivain et mémorialiste
Jean Louvet, dramaturge
Paul Louka, chanteur et ami de Georges Brassens
Willy Mairesse, champion de F1 (une victoire)
René Magritte, peintre
André Malherbe, champion de motocross
Alec et Hubert Mansion, chanteurs du groupe Léopold Nord & Vous (C’est l’amour)
Angèle Manteau, éditrice des meilleurs écrivains flamands et néerlandais
Ferdinand, comte de Marchin (ou Marsin), Maréchal de France
et ambassadeur de Louis XIV à la cour d’Espagne
Marie d’Oignies (Bienheureuse), béguine et mystique
Nestor Martin, concepteur d’appareils de chauffage et de cuisinières émaillées
Philippe Maystadt, Président de la Banque Européenne d’Investissement
Joseph Melotte, inventeur de l’écrémeuse à force centrifuge (agriculture)
Théroigne de Méricourt, Muse de la Révolution française et féministe
Jean-Joseph Merlin, inventeur des patins à roulettes
Frank Michael, chanteur
Henri Michaux, poète (édité dans la Pléiade)
Gaspard Migeot, éditeur du Nouveau Testament de l’abbaye de Port-Royal
Pierre Minuit, premier gouverneur de New York (Nouvelle-Amsterdam)
Albert Mockel, poète et créateur du concept politique de Wallonie
Marcel Moreau, écrivain
Yolande Moreau (de père wallon), comédienne et réalisatrice
Saint Mutien Marie, canonisé en 1989
Georges Nagelmackers, créateur des Wagons-Lits et de l’Orient-Express
Philippe Noiret (de mère wallonne), acteur
Jean Ockeghem (né à Saint-Ghislain), polyphoniste
Jean-Baptiste d’Omalius d’Halloyn, créateur de la première carte géologique de France
Lucien Outers, fondateur du FDF et délégué général à Paris
Madeleine Ozeray, actrice
Eddy Paape, dessinateur de Marc Dacier et de Valhardi (BD)
Joachim Patenier, peintre et inventeur du paysage comme sujet autonome
Pierre Paulus de Châtelet, peintre et créateur du coq wallon
François Perin, homme politique wallon et constitutionnaliste
Hubert Pierlot, courageux Premier ministre en 1940. Dirige le gouvernement belge depuis Londres durant la guerre.
Père Pire, Prix Nobel de la Paix en 1958
François Pirette, humoriste
Christophe Plantin (né à Tours, de parents belges), pionnier de l’imprimerie (Anvers)
Joseph Plateau (diplômé de Liège), pionnier du cinéma
Jean-Claude Pirotte, écrivain
Charles Plisnier, romancier et premier Prix Goncourt non français
Henri Plon, éditeur (Editions Plon) et imprimeur de Napoléon III
Philippe Pot, conseiller des ducs de Bourgogne, gouverneur du futur Charles VIII (son splendide tombeau se trouve au Louvre), un des premiers concepteurs de la Monarchie constitutionnelle
Benoît Poelvoorde, acteur
Henri Pousseur, compositeur
Michel Preudhomme, meilleur gardien de but de la coupe du monde en 1994
Jean Provost, dit Jan Provoost, peintre
Gaston Rahier, champion de motocross et double vainqueur du Paris-Dakar
Pierre Rapsat, chanteur
Pierre-Joseph Redouté, peintre floral surnommé Le Raphaël des fleurs
Gaston Reiff, champion d’athlétisme (médaille d’or aux Jeux de 1948
devant Emil Zatopek)
Django Reinhardt (Français/Rom, né à Liberchies), jazzman
Jean Rey, constructeur de l’Europe
Élisabeth de Riquet de Caraman(-Chimay), par son mariage : comtesse Henry Greffulhe, modèle de la duchesse de Guermantes dans la Recherche de Proust
Etienne Robertson, pionnier des expériences galvaniques et de l’aéronautique
Christophe et Olivier Rochus, champions de tennis
Georges Rodenbach (né à Tournai, de mère picarde), poète (Bruges-la-Morte)
Félicien Rops, peintre, graveur et caricaturiste
Vincent Rousseau, champion de cross country et de marathon
Jean-Michel Saive, champion de ping-pong
Hubert Sarton, horloger et inventeur de la montre automatique à rotor
Adolphe Sax, inventeur du saxophone
Léon Scieur, vainqueur du Tour de France en 1921
Enzo Scifo, joueur de football (Anderlecht, Auxerre, etc.)
Louis Scutenaire, poète surréaliste
Gustave Serrurier-Bovy, architecte décorateur (château de la Cheyrelle, Cantal)
Jean-Claude Servais, scénariste et dessinateur de Tendre Violette, Isabelle… (BD)
Georges Simenon, romancier et créateur du commissaire Maigret
Victor Simon, inventeur du passe-vite (en concurrence avec Moulinex)
Comte Jean-Charles Snoy, constructeur de l’Europe (Prix Robert Schuman 1983)
Soeur Sourire (a vécu en Brabant wallon), chanteuse de Dominique, nique, nique
Ernest Solvay, chimiste et inventeur du carbonate de sodium, ami d’Einstein
André Souris, compositeur (célébration du bicentenaire de Jean-Philippe Rameau)
Stanislas-André Steeman, auteur de romans policiers (Quai des Orfèvres, L’assassin habite au 21)
Claude Strebelle, architecte et urbaniste
Rennequin Sualem et Arnold de Ville, inventeurs de la machine de Marly (Versailles)
René Swennen, écrivain et essayiste
Les Frères Taloche, humoristes
Pascal Taskin, Maître de piano à la cour de Louis XVI et facteur de clavecins
Tatayet, humoriste
Haroun Tazieff (son père adoptif, l’écrivain Robert Vivier, était wallon),
vulcanologue
Lise Thiry, virologue
Marcel Thiry, poète
Père Antoine Thomas, missionnaire et astronome à la cour de l’Empereur de Chine
Maurice Tillieux, créateur de Gil Jourdan (BD)
Jean de Tilly, général catholique de la guerre de Trente ans (1618-1648)
Johannes Tinctoris, polyphoniste et premier grand théoricien de la musique
Bernard Tirtiaux, écrivain
Turk, créateur de Robin Dubois et de Léonard (BD)
Raoul Ubac, peintre, sculpteur et photographe
Jean Valdor, calcographe (bronze) du roi Louis XIV
Pol Vandromme, écrivain et critique littéraire
Raoul Vaneigem, écrivain et ami de Guy Debord, auteur culte de mai 68
Jean Varin (ou Warin), Premier Directeur de l’Hôtel des Monnaies à Paris
et secrétaire du roi Louis XIV
Jean-Pierre Verheggen, poète
Paul Verlaine (de père wallon), poète et agent littéraire de l’Ardennais Rimbaud
Henri Vernes, créateur de Bob Morane
Henri Vieuxtemps, violoniste
Paul-François Vranken, PDG des champagnes Vranken-Pommery
Henri Wallon (né à Valenciennes, mais d’origine wallonne vu son patronyme),
son amendement permet l’instauration définitive de la République française (1875)
Robert Waseige, entraîneur de football (équipe nationale, Standard de Liège)
François Walthéry, créateur de Natacha (BD)
Gérald Wathelet, créateur de mode
Albert Weinberg, créateur de Dan Cooper (BD)
Constant Wéry, Premier Valet de chambre de Napoléon et auteur de Mémoires
Antoine Wiertz, peintre et inspirateur de Bartholdi pour la Statue de la Liberté
Will, dessinateur de Tif et Tondu et de la série Isabelle (BD)
Marguerite Yourcenar (de mère wallonne), romancière et première femme reçue
à l’Académie française
Eugène Ysaÿe, violoniste et créateur du Concours rebaptisé Reine Elisabeth

  • Principales sources consultées:Noël Anselot, Ces Belges qui ont fait la France
    Ed. France-Empire, Paris, 1982
    Roger Remouchamps, Nouveau Petit dictionnaire des grands Belges
    Couleur Livres, Bruxelles, 2008
    Les Wallons à Versailles, Renaissance du Livre, Bruxelles, 2007

Wallonie en ligne : les 100 Wallons du siècle

40 produits wallons destinés à conquérir le monde

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=155

avr 10 2014

Une triste première pour l’armée batavo-belge de De Crem

Pour la première fois dans l’histoire de la défense européenne, l’Etat belge brillera par son absence dans une opération militaire de l’Union Européenne, celle qui vient de débuter en République centrafricaine : pour des raisons « budgétaires » !
Sauf miracle – sous la forme d’une improbable contribution financière de l’Union européenne -, aucun militaire belge ne participera à la force européenne en Centrafrique, l’Eufor-RCA, dont les premiers éléments, des gendarmes mobiles français, ont commencé mercredi à patrouiller dans Bangui aux côtés des soldats français de l’opération Sangaris.
Pour mémoire, les Français ont largement participé aux combats de la révolution de 1830 et ils sont venus par deux fois nous préserver du retour des Hollandais (1831-1832). En 1914, ils étaient à nos côtés sur le Front de l’Yser et ils ont complètement rééquipé l’armée belge coupée de ses fournisseurs.
A Tintigny Rossignol (Luxembourg belge), le 22 août 1914, face aux Allemands, les soldats français ont connu la journée la plus meurtrière de toute leur Histoire : plus de 25.000 morts.
En 1940, en dépit de la neutralité aberrante de Léopold III, les voisins français sont sur tous les fronts en Belgique. Nos Chasseurs ardennais sauvant l’honneur d’une armée déjà dominée par les Flamands majoritairement pacifistes et/ou pro-nazis (VNV), ceux-là mêmes qui rendirent les armes sans combattre en plusieurs endroits.
Durant la campagne de mai 1940, deux millions de Belges trouveront refuge dans une France assiégée, soit un quart de la population. Ainsi l’ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene est-il né à Montpellier en août 1940 !

Merci Monsieur De Crem, vous qui devez renoncer à l’achat de jeeps par manque de moyens financiers. Pour les non-initiés, les jeeps sont indispensables à la moindre opération militaire.
Cédez vos droits régaliens à d’autres nations que les Pays-Bas !

La Wallonie avec la France ? 33 propositions concrètes du R.W.F. (pdf)

25 mai 2014 : découvrez nos arguments (pdf)

Le mot du Président Laurent Brogniet (vidéo)

Nos sujets de campagne (vidéos)

Source : 7sur 7

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=11355

mar 10 2014

Le R.W.F. contre la prescription du dossier « Tueries du Brabant wallon » en 2015

Le R.W.F. a toujours été opposé à la prescription de la plus grande affaire criminelle qui a mis en cause l’Etat belge, après le dossier Dutroux.
Il faut savoir que les tueries dites du Brabant wallon seront prescrites en 2015.
Quel autre Etat que le nôtre serait incapable de faire aboutir une enquête où l’on compte 28 morts. Sans compter les nombreux « suicidés » (notamment, un commandant du Service des renseignements de l’Armée qui voulait parler) ou la mort « bizarre » de l’ancien gendarme et truand Madani Bouhouche dans le sud de la France. Son domicile avait été immédiatement fouillé par on ne sait qui et les officiels belges n’avaient été prévenus de son décès qu’un mois plus tard !

Après tout, nos amis luxembourgeois concernés par une affaire similaire et datant de la même période que les tueries du Brabant wallon ont davantage progressé que nos services de police… sans toutefois trouver toutes les clés de leur dossier.

Des familles des victimes s’adressent à l’Etat belge

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=10706

fév 06 2014

Di Rupo n’a jamais été hostile au confédéralisme !

Dès 1988, Elio Di Rupo évoquait la possibilité d’une Belgique confédérale (voir texte de l’affiche).
Et d’ajouter : « La fusion des Flamands et des Wallons, opérée artificiellement en 1830, s’est avéré au fil du temps un mélange hétérogène, parfois explosif. Et il est vain de vouloir souhaiter son maintien.

Source : La citation a été reprise par Ben Weyts au Congrès de la N-VA et par le Standaard.

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=10251

août 12 2013

Evasion fiscale : rira bien qui rira le dernier

Les médias officiels francophones belges s’en sont donné à coeur joie qu’and ils ont vu débarquer à Bruxelles les milliardaires français qui fuyaient la pression fiscale en France sur les très hauts revenus.
Aujourd’hui, on apprend, mais le fait n’est pas nouveau, que 249 dirigeants d’entreprise belges, actifs dans 463 entreprises belges, ont établi leur adresse officielle à Monaco, écrit De Tijd samedi, après une recherche dans la base de données de Graydon.
De Tijd souligne que les habitants de Monaco ne paient pas d’impôt sur les personnes physiques et leurs héritiers pas de droits de succession. Monaco ne fait en outre pas de problèmes si les hommes d’affaires travaillent avec des sociétés offshore (sportifs, acteurs, chanteurs).
Rappelons que Monaco n’est pas une destination privilégiée pour les citoyens français, car ceux qui s’y installent sont soumis aux impositions directes exactement comme s’ils étaient en France (à la suite d’accords fiscaux signés avec la France en 1963) ou doivent obtenir de changer de nationalité, ce qui n’est octroyé qu’après une sélection extrême.

Quelques noms connus figurent sur la liste du Tijd. On retrouve Eddy Merckx, Willy Van den Wijngaert (ex-KV Mechelen, Biscuits Bofin), Frank Bamelis (Club de Bruges, Senior Assist) et Frans De Cock (Unilin).

Photo : le très brillant Eddy Merckx en compagnie du Prince de Monaco

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=7666

juil 21 2013

La monarchie ciment de la Belgique ?

Billet d’Albert Barral, professeur émérite de philologie romane

Parmi les arguments ressassés par les médias pour justifier la nécessité ou en tout cas l’utilité de la monarchie belge, le plus fréquent est celui d’un roi qui maintiendrait l’unité d’un pays complexe.
Mais est-ce bien vrai ?
Les récents « joyeux départs » du roi Albert vont nous donner des éléments de réponse.
« La monarchie, ciment de la Belgique ». Depuis tout un temps, les médias répètent cette phrase à satiété. La majorité de ceux qui disent cela – surtout du côté francophone, nous y reviendrons, car ce n’est pas sans intérêt – sont victimes de ce que les Allemands appellent « Wunschdenken », que l’on pourrait traduire par « prendre ses désirs pour la réalité »  On pourrait aussi dire : chimère, espoir naïf, illusion, utopie, vœux pieux, voire magie.

Ils sont au fond excusables, car ils se trompent eux-mêmes. Ayant peur de la scission de la Belgique, ils s’accrochent à n’importe quoi, pareils à quelqu’un qui se noierait.
En face, il y a les responsables politiques des partis dits traditionnels, qui leur tiennent ce même discours. Mais eux sont d’autant moins pardonnables qu’ils sont bien placés pour savoir que ce n’est pas vrai. Eux mentent au bon peuple en lui disant ce qu’il a envie d’entendre : « Dormez en paix, bonnes gens ! »
Et puis il y a ceux qui tout en étant partisans d’une Belgique unie, sont suffisamment lucides et surtout honnêtes pour s’apercevoir que tout cela n’est que du vent et regarder la vérité en face, même si elle leur déplaît.
Béatrice Delvaux, en ce 19 juillet, est de ceux-là. Dans son éditorial intitulé « Le roi Philippe tient à un fil fragile », elle écrit : « Une foule chaleureuse à Eupen, quelques centaines de spectateurs à Gand : le signe est là, de ce schisme de popularité et d’intérêt envers la monarchie, entre le nord et le sud du pays. »
Trop peu pour conclure ? En soi oui, mais d’autres indicateurs ne manquent pas. Ainsi les ventes de journaux lors de l’annonce de l’abdication : tous les titres au nord du pays se plaignent de l’absence d’effet en librairie sur les ventes des éditions spéciales du fameux jour, contrairement aux francophones, qui notent un sursaut dans leurs courbes. Résultat : les jours qui ont suivi l’annonce du départ d’Albert II et l’avènement de Philippe, la presse flamande, TV comprises, a mis la pédale douce sur l’actualité royale, alors que les francophones multipliaient les initiatives. »
L’accueil des Liégeois, le lendemain de la publication de l’éditorial, ne fait que confirmer cette « différence d’émotions envers la famille royale. »
Elle ajoute : « Mais ce qui frappe aujourd’hui, c’est la décontraction avec laquelle nombre de politiques au nord du pays – pas seulement N-VA ou Vlaams Belang – évoquent publiquement le peu d’utilité, voire l’inutilité, de la monarchie, souhaitant la réduire à un rôle strictement protocolaire – les partis flamands se sont dits illico favorables à l’idée, il y a quelques jours – ou s’interrogeant sur sa plus-value.
La prise de position publiée ce matin dans De Standaard, sous la plume du rédacteur en chef éditorial, est à cet égard très révélatrice.
Qu’un journal politiquement très influent du nord du pays affirme, sans aucun bémol, que la monarchie en Belgique n’a aucune valeur ajoutée ou de nécessité, à la veille du « couronnement » d’un nouveau Roi, est tout sauf banal. Et dit surtout la fragilité qui est désormais celle d’un système qui trouvera peu de défenseurs flamands si un dérapage d’envergure devait se produire. Dès lors que la popularité de certaines personnes royales n’est plus une certitude, il risque de se trouver très peu d’hommes politiques au nord du pays pour défendre la monarchie, ou en tout cas vouloir lui conserver un rôle autre que d’apparat. Et tout montre aujourd’hui que le sud ne sera pas assez fort (et convaincu ?) pour s’y opposer. »
Ainsi, pour que la monarchie puisse vraiment jouer ce rôle de symbole fédérateur d’un pays en crise, il faudrait tout au moins qu’elle soit acceptée dans cette fonction par les Flamands. Certes, les récentes visites royales d’Albert II ne sont pas une preuve définitive, mais elles constituent un indice supplémentaire qui a valeur de sondage. Les quelque 400 partisans de Gand, un « flop » en termes de succès médiatique (une ville d’un peu plus de 255.000 habitants pourtant choisie à la place d’Anvers, considérée comme trop flamingante), s’opposent ainsi clairement aux « 2500 fervents supporter de la royauté » dans la petite ville d’Eupen (Le Soir, 19 juillet) et à la foule de quelques 6.000 participants à Liège.
En somme, l’opinion publique flamande se divise entre ceux qui ouvertement réclament l’indépendance de la Flandre (N-VA et Vlaams Belang) et ceux, fort nombreux, qui tout en souhaitant davantage d’autonomie pour leur région, sont manifestement indifférents à l’égard de la famille royale. Les supporteurs flamands de la royauté semblent aujourd’hui fort minoritaires.
Par ailleurs, si la monarchie est vraiment le dernier ciment de la Belgique, cela prouve alors que ce pays est une entité politique artificielle dans lequel la volonté de vivre ensemble ne mobilise guère les foules ; sauf du côté francophone.
On dit souvent que toute vérité n’est pas bonne à dire. Je crois au contraire que toute vérité est bonne à dire, même si elle dérange. Ne confondons pas démocratie et démagogie.
Et tant pis si en ce 21 juillet 2013, le R.W.F. court le risque d’être « vox clamantis in deserto », la voix de celui qui crie dans le désert. Les réunionistes, se basant sur des analyses sérieuses et impartiales, ont compris depuis longtemps que leur message, même minoritaire, est une réponse correcte, sans doute la meilleure, à la perspective de la fin plus ou moins proche de l’Etat belge.
L’idée ne relève plus de la politique-fiction. Le rattachement de la Wallonie à la France reste une option valable en cas d’éclatement de l’État belge.
Et en tout cas, n’est pas (ou n’est plus) le ciment de la Belgique.

Albert Barral

 Albert II, 20 ans de règne

L’éditorial de Béatrice Delvaux (Le Soir)

Lien Permanent pour cet article : http://www.rwf.be/?p=7487

Articles plus anciens «